Alison questionne Abdel pour savoir s’il a vraiment essayé de tuer Mathias !

25 septembre 2019 07:14

Le matin, à la coloc, Abdel engage la conversation avec Alison : « T’as réussi à dormir ? Non en fait je te demande ça parce que moi je m’inquiète pour Jean-Paul et Nathan. Donc je me dis que tu ne dois pas arrêter de penser à ta sœur ». Elle reconnaît : « A chaque seconde. Mais j’essaie de ne pas me laisser aller et de lui envoyer de bonnes ondes. Ça va lui donner de la force ». L’avocat trouve qu’elle a raison : « Je suis sûr que ça marche en plus ». L’employée du Bar du Mistral lance : « Sauf que tu dis ça pour me faire plaisir ! ». Le fils de Karim dit : « Non. Pas du tout. Je suis très sincère ».

La sœur de Mila demande : « Je peux te poser une question ? Il s’est passé quoi exactement quand t’étais sous les décombres avec Mathias ? Je te demande ça pour avoir ta version ». Abdel répond : « Ecoute, je sais pas. Je me souviens juste qu’on s’est engueulés tous les deux à propos de toi. Enfin, ça doit pas tellement te surprendre ça mais »… La sœur de Mila cherche à savoir : « Donc t’as pas essayé de le tuer quand il était blessé ? Réponds-moi ! ». L’avocat annonce : « Je vois même pas comment il pourrait se rappeler. Il était inconscient ». Alison comprend : « Donc c’est vrai. T’as essayé ». Abdel lâche : « Bon écoute, il t’a dit lui qui avait essayé de me tuer avec une arme à feu lundi dernier ? Il t’a aussi dit qu’il avait essayé de me renverser avec une voiture la semaine dernière ? ». Elle est agacée : « Tu sais quoi ? Vous me faites chier tous les deux ! ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)