Abdel constate qu’Estelle est complice des dealers !

26 août 2019 08:45

A la coloc, alors qu’il voit Estelle terminer une conversation téléphonique, Abdel lance : « C’était l’avocat de Francesco ? ». Elle réplique : « Qu’est-ce que ça peut te faire ? T’as pas envie de te mêler de mes problèmes, si ? ». L’avocat dit : « J’ai jamais dit ça. En plus tes problèmes là, ils sont en train de devenir les miens figure-toi. Max et Shine sont venus me voir et m’ont demandé de blanchir leur pognon. Et d’ailleurs, ils vont utiliser ta boutique pour faire du deal ». L’esthéticienne lâche : « Ça je suis au courant ! Et ce soir c’est la putain d’inauguration de merde ! Ça me rend malade je te jure ! ».

Le fils de Karim confie : « La semaine dernière je t’ai dit que je ne pouvais pas défendre Francesco et c’est toujours vrai à cause des soupçons sur moi dans l’affaire du Crédit Provençal. Sauf que là il ne s’agit pas que de lui mais de toi, de nous, du quartier. On ne peut pas laisser faire ». Estelle demande : « Et donc, concrètement tu proposes quoi ? ». Abdel répond : « J’ai besoin d’avoir tous les éléments, ce qu’ils ont contre toi, contre Francesco. Comment ils vous tiennent ». A cet instant elle reçoit un SMS de Max qui l’attend à la boutique : « Il me lâche pas. Y’a plus rien à faire. C’est trop tard ». L’avocat balance : « T’es en train de devenir leur complice ! Il faut réagir ! ». Elle termine : « Tout ce que j’espère c’est que Francesco va être libéré et qu’on va pouvoir très vite se barrer d’ici tu vois ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)