Nathan se fait piéger par ses potes !

09 juillet 2019 05:39

A la plage naturiste, Gustave lance à Nathan : « Ça y est, t’es prêt ? ». Il réplique : « Non mais l’eau n’est pas si chaude en fait ». Sabrina lui suggère de nager : « Comme ça t’auras moins froid ». Le prof d’anglais l’arrête : « Détrompe-toi parce que moi-même en plein effort je suis frileux ». Barbara a une idée : « Sinon tu te baigne pas. Tu restes sur ta serviette ». Nathan trouve ça génial : « Je vais faire ça. Allez-y vous ». Estelle annonce : « Oui. Dès que tu seras à poil, comme nous ». Il est mal à l’aise : « Oui, ça va, deux minutes. On n’est pas pressés ».

La fille de Léo lâche : « Bah en même temps vu qu’on t’attend déjà depuis 20 minutes tu vois »… Le prof d’anglais confie : « Non mais ce n’est pas comme je l’imaginais ». Sa cousine le taquine : « Ah ouais ? Tu voyais ça avec un peu plus de Suédoises, c’est ça ? ». Il dit : « Ça va ! Y’a pas que les Suédoises dans la vie ! Tu me prends pour qui ? Je suis pas un pervers ! ». Gustave tente de lui faire comprendre : « Nous non plus. On voudrait juste se foutre à poil. Allez, dépêche-toi ». Sabrina lui met la pression : « Il a raison allez dépêche-toi ! ». Barbara poursuit : « Sinon tu te casse. On s’en fout ». Nathan cède : « Non c’est bon, c’est décidé ». A trois, ils retirent tous leurs serviettes sauf que voilà, le prof d’anglais se retrouve seul à poil car les autres ont gardé leur maillot. Il est dégoûté par leur blague : « Oh non vous êtes des fumiers ! ». Gustave prend son short de bain et le jette à la mer : « Allez, viens le chercher ! ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)