Les élèves du Lycée Vincent Scotto mettent la pression à Rochat !

28 mai 2019 06:38

Tom fait un tag devant le Lycée Vincent Scotto et annonce à ses potes : « Ça y est. On est le premier Lycée No BAC de France ! Je vais faire une photo pour les réseaux ». Rochat arrive : « Même un jour férié vous pouvez pas vous en empêcher ! ». Mila dit : « Mais on n’a rien fait ». Le Proviseur lance : « Je vous prends en flagrant délit ! ». Le demi-frère de Kévin réplique : « Flagrant délit tout de suite ! Nous on contemplait juste cette magnifique œuvre d’art. No BAC moi perso ça me »… Rochat le coupe : « Dégrader un bâtiment public, c’est grave ». Antoine demande : « Et la dégradation de l’enseignement Monsieur, on en parle ? Non parce que vous vous inquiétez pour la façade de cet établissement. Bah nous on s’inquiète pour ceux qui travaillent ».

Tom lâche : « Surtout qu’avec le contrôle continue, notre BAC il vaudra plus rien ». Mila partage son avis : « Sans compter les options. Elle est bidon cette réforme ! ». Le Proviseur les interroge : « Vous préfériez l’ancien système, par tirage au sort ? ». La sœur d’Alison explique : « Déjà au moins on n’attendait pas pendant trois plombes ». Le fils de Jérôme ajoute : « Et de deux on avait le temps de »… L’oncle de César les arrête : « C’est bon. Vous n’allez pas me sortir le discours des syndicats lycéens ». Antoine insiste : « Pardon Monsieur. On fait partie d’aucun mouvement. On fait partie de notre propre mouvement ». Rochat balance : « Ah ? Vous revendiquez ce tag ? J’appelle la police ! ». Mila est agacée : « La police, bien sûr ! C’est tellement plus simple que de discuter ! A votre place, j’aurais vraiment honte ! ». Le Proviseur ne lui permet pas d’avoir de tels propos. Antoine poursuit : « Votre travail ce n’est pas de veiller à ce que les élèves étudient dans de bonnes conditions ? ». Tom lui suggère : « Vous devriez l’encadrer ce tag pour vous rappeler de qui vous devez défendre ».

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)