Baptiste jure à Emma qu’il la croit incapable d’avoir fait du mal à Mathis

27 mai 2019 13:08

Emma lance à Baptiste : « Mathis était avec toi toute la matinée. Et avec moi toute l’après-midi ce jour-là ». Il lui prend la main : « Ecoute-moi, quand tu me dis que tu l’as pas frappé, je te crois. Ok ? J’espère que tu me crois aussi quand je te dis que moi je l’ai pas frappé ». Sa copine confie : « Evidemment. J’ai jamais eu aucun doute sur toi. Jamais. Par contre ce qui faut maintenant, c’est qu’on arrive à savoir ce qui s’est vraiment passé ».

Le frère de Thérèse tente de la rassurer : « On va trouver. Pour l’instant il faut que t’ailles bosser ». Elle lâche : « Comment tu veux que j’aille bosser sérieux ? ». Le fils de Thomas et Gabriel insiste : « Je sais que ça ne va pas être facile. Il faut qu’on concentre nos énergies. Il faut qu’on le fasse. Pour notre fils ». Emma avoue : « Je ne sais pas si j’en suis capable ». Baptiste lui rappelle : « Maître Fedala c’est ce qu’il nous a dit. Ça ne va pas être facile mais il ne faut rien lâcher. Juste pour qu’on montre qu’on est des parents équilibrés et responsables ». Sa copine fond en larmes. A cet instant, ils reçoivent un appel d’Abdel : « C’est bon j’ai une bonne nouvelle. Vous pourrez voir votre fils ce soir ». La belle-fille de Franck demande : « On va le récupérer ? ». L’avocat explique : « Non. On n’en est pas là. Mais vous pourrez le voir avec une assistante sociale. Je vous rappelle pour les détails. A tout à l’heure ». Baptiste le remercie.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)