Ariane tente de faire capoter le projet de Samia !

 

Ariane tente de faire capoter le projet de Samia !

21 / 03 / 2019

 

Samia passe à l’improviste au commissariat et lance à Patrick : « T’aurais 5 minutes à m’accorder s’il te plaît ? ». Il réplique : « Là j’ai pas trop le temps. C’est pour quoi ? ». Elle confie : « Tu sais mon projet d’appli dont je t’avais déjà parlé. Pour finaliser la phase de tests j’ai besoin de bosser avec un commissariat ». Ariane se mêle de leur échange : « C’est une blague ? Qu’est-ce qu’elle fout encore dans nos pattes celle-là ? ». Le Commandant Nebout annonce : « Elle a mis au point une application qui permettrait de nous prévenir en cas d’agressions ». La policière lâche : « Ah d’accord ! Sinon y’a le 17 ! Je sais pas si t’es au courant mais tu tombes directement sur la police ! ».

La prof de self-défense tente de lui faire comprendre : « Ça n’a rien à voir avec mon appli. Si une femme se fait agresser il suffit qu’elle appuie sur un bouton pour que »… Ariane la coupe : « Pour qu’une patrouille de flics apparaisse comme par magie ? Excuse-moi Patrick. On est obligé d’écouter ses conneries là ? ». Le mari de Babeth lui suggère de partir. Une fois seul avec Samia, il révèle : « J’ai bien réfléchi. Sincèrement je le trouve super ton projet. Mais là, c’est un peu délicat à mettre en place. Tu vois bien, il y a des obstacles. Et puis toute façon moi il faut que j’en parle à ma hiérarchie. C’est pas moi qui décide ». Elle l’interroge : « C’est la Commissaire Olivieri, c’est ça ? ». Il répond : « Non. Pour ça c’est plutôt la direction de la PJ ». La mère de Lucie est dégoûtée : « Ça va prendre des mois avant d’avoir une réponse. Tu sais comment c’est avec l’administration. Ils vont demander des chiffres, des preuves, des évaluations ». Le mari de Babeth lui promet qu’il va plaider personnellement en sa faveur.

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin