Kévin accusé à tort de violences !

 

Kévin accusé à tort de violences !

07 / 02 / 2019

 

Au commissariat, Ariane attrape un certain Matt et l’installe à son bureau : « Tu connais le chemin ». Il réplique : « J’ai rien fait moi ». La policière lance : « Mais oui, comme d’hab ! Alors ? ». L’individu lâche : « Je vous dis que c’est pas moi qui l’ai piqué ce portefeuilles ! ». Ariane balance : « Ecoute, ça ne sert à rien de te fatiguer parce qu’il y a un mec qui t’as vu le piquer ! ». Matt s’énerve : « Et je l’aurais planqué où ? Dans mon cul ? ». L’ex-copine de Jean-Paul lui conseille de rester poli : « Maintenant tu me dis où est-ce que tu l’as planqué sinon je te fous au trou ! C’est clair ? ».

A cet instant elle reçoit un appel d’un collègue qui lui demande de venir. Elle laisse Matt à Kévin : « Tu peux le surveiller deux minutes ? Je te fais confiance. Il faut pas qu’il bouge. C’est lui qu’il faut regarder. Pas moi ». L’homme se lève : « Il faut que j’aille aux chiottes ». Le fils de Laetitia et Jérôme dit que ce n’est pas possible : « Vous restez ici ». Il le pousse pour l’obliger à rester sur sa chaise. Matt monte en pression : « Aie ! Vous avez pas le droit de me cogner ! ». Le demi-frère de Tom est surpris : « Arrêtez ! Je vous ai pas touché ! ». L’individu l’accuse à tort : « Si, vous m’avez tabassé ! Je veux un avocat ». Kévin pense que c’est une blague : « Vous êtes là pour me bizuter. Vous êtes grillé là ». Matt lui fait croire que oui. L’adjoint de sécurité lui retire les menottes : « Un peu plus d’imagination la prochaine fois ». Ariane, qui revient, s’énerve : « Putain ! Mais Belesta qu’est-ce que t’as foutu ? Viens ici toi, hey, oh ! Petit malin va ! Deux minutes je te demande de surveiller un mec et t’es pas capable de le faire ! Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin