Ariane apprend que Jean-Paul lui a caché une grave nouvelle !

 

Ariane apprend que Jean-Paul lui a caché une grave nouvelle !

16 / 12 / 2018

 

Dans la cuisine du commissariat, Ariane dit à Jean-Paul ne pas avoir apprécié de se faire remonter les bretelles par Patrick qui leur a reproché d’avoir laissé Mathias s’échapper : « C’est assez humiliant ». Son compagnon réplique : « Merci d’avoir tout pris sur toi. Je ne sais pas quoi dire ». Elle lance : « La vérité peut-être. Ça cache quoi cette évasion ? ». Le Lieutenant Boher répond : « Mais rien. Tu vas pas recommencer franchement ? ». La blonde monte en pression : « Attends, tu veux plus faire binôme avec moi alors qu’on était censé travailler ensemble. C’est quoi le truc ? Tu voulais assurer le transfert de Mathias sans moi, c’est ça ? ».

Le papa de Lucie dit que non : « Je le connais même pas ce mec là qu’est-ce que tu vas chercher ? ». Ariane poursuit : « Et toutes tes allusions comme quoi t’inquiètes pas demain ça ira mieux et ça sera fini. Ça veut dire quoi ça ? ». Il demande : « Tu veux vraiment savoir ? ». Elle est vraiment agacée : « Oui, je pense qu’il serait temps, non ? ». A cet instant Jean-Paul lui remet une enveloppe dans laquelle il y a des résultats d’analyses. Ariane est choquée : « T’es malade ? ». Il révèle : « Il y a trois semaines j’ai été voir un médecin parce que j’avais des douleurs abdominales. Il m’a fait passer un scanner. Et on a trouvé une tumeur dans mes reins ». Sa compagne est choquée : « Quoi ? Mais pourquoi tu m’as rien dit ? ». Il avoue : « Parce que je ne voulais pas t’inquiéter et avoir les résultats de la biopsie. Je l’ai eu ce matin. En fait la tumeur n’est pas cancéreuse. J’ai même pas besoin de prendre de traitement. Ça va se résorber tout seul ». Ariane est soulagé : « T’es con toi ! ». Elle prend son compagnon dans ses bras. Il souligne : « Franchement moi aussi j’ai eu peur. Je pensais que j’allais pas m’en sortir. Et puis je pouvais le dire à personne ». La blonde ne comprend pas comment il a pu lui cacher un truc aussi grave : « Mais mon amour je t’aime tellement ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin