Patrick promet à Eric qui est mis à pied de coincer César !

 

Patrick promet à Eric qui est mis à pied de coincer César !

17 / 09 / 2018

 

Au commissariat, Eric jure à Patrick qu’il n’a pas touché César contrairement à ce qu’il prétend : « Même pas une petite claque, rien ». Le Commandant Nebout l’interroge : « Pourquoi t’as coupé la caméra ? ». Il explique : « Pour lui foutre un coup de pression. Je sentais qu’il était à bout et qu’il allait craquer ». Le mari de Babeth lâche : « Au lieu de ça, il nous a bien baisé la gueule ». Le Capitaine Norman tente de lui faire comprendre que ça aurait pu lui arriver aussi : « Bah quoi ? T’as jamais coupé une caméra pour faire flipper un suspect ? ».

Patrick poursuit : « Résultat il va être libéré… Moi je me suis pris un gros savon par la proc ». Son collègue est désolé : « Si tu veux me retirer l’enquête, je comprendrais ». Le Commandant Nebout confie : « Ce n’est pas moi qui décide. Putain, elle me fait chier cette enquête GTS ! ». Eric dit qu’il faut voir le bon côté des choses : « Si César a été jusqu’à se blesser volontairement c’est-à-dire qu’il est capable de faire bien pire. Par exemple de manipuler son patron pour qu’il le coche sur son testament ». Patrick demande : « T’as quelque chose qui prouve ça ? ». Il répond que non : « Putain, c’était son amant. J’en suis sûr. Laisse-moi juste un peu de temps et je vais le prouver ». Le Commandant Nebout accepte de lui laisser fouiller discrètement le passé de Ford : « Et on verra ce que ça donne ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin