Emilie regrette d’avoir mal agi avec Kévin

11 février 2020 14:39

Jeudi 13 février 2020 dans Plus belle la vie : Près de la mer, Léa engage la conversation avec sa sœur : « Vous aviez déjà parlé d’avoir des enfants ? ». Elle annonce : « Non, jamais. Et même, quand on a appris que j’étais enceinte, il n’a pas sauté de joie. Il était bien flippé au contraire. C’est pour ça, je pensais pas qu’il réagirait aussi mal ». Le Docteur Nebout lance : « C’est parce que là c’est différent. Là tu lui as quand même dit que tu voudrais jamais avoir d’enfant ». Sa sœur demande : « J’aurais pas dû ? ».

Léa donne son avis : « Non, si c’est ce que tu penses… C’est juste que tu peux encore changer d’avis ». Emilie est catégorique : « Non. Je changerais pas d’avis. Je le sais. Je le sens au plus profond de moi. Je veux pas avoir d’enfant. C’est une évidence pour moi ». Le Docteur Nebout dit : « C’est ton droit. Comme c’est ton droit d’avoir avorté ». Sa sœur lâche : « Je regrette juste de ne pas lui en avoir parlé avant. J’ai pensé qu’à moi ». Léa lâche : « Tu veux que je te rappelle dans quel état t’étais la semaine dernière ? ». Emilie confie : « J’étais en mode survie. J’arrivais même plus à penser ». Le Docteur Nebout poursuit : « Avorter c’était une grosse épreuve mais elle aura aussi été révélatrice. Tu veux pas avoir d’enfants. Et c’est très honnête de ta part d’en avoir parlé à Kévin ». Sa sœur a peur de le perdre ». Léa dit : « Il ne réalise pas encore sa chance d’être tombé sur une fille qui ne rêve pas de pouponner. Ça va venir ». Emilie l’espère.

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)