Jean-Paul raconte des anecdotes aux survivants pour qu’ils gardent le moral

25 septembre 2019 17:14

Sous les décombres du Gymnase Marcel Pagnol, Jean-Paul raconte une histoire aux survivants qui sont à ses côtés : « Un papy nous appelle. Y’a un mec qui est dans son garage en train de voler ses outils. Alors nous on est en sous-effectifs. On lui dit de s’enfermer chez lui et d’attendre. Et là, il nous rappelle deux minutes après. Et il nous dit vous inquiétez pas le voleur je l’ai tué. Alors là, on met le gyrophare et on force. On arrive, le papy il nous ouvre le garage et là il y a le voleur mais vivant. Je me retourne vers le papy et je lui dis mais je pensais que vous l’aviez tué. Et là il me dit et moi je pensais que vous étiez en sous-effectifs ».

Mila rigole : « Ah la blague ! C’est abusé n’empêche ! ». On lui demande d’en faire une autre. Il dit qu’il n’a plus rien en stock. Les survivants insistent pour en savoir une sur une scène de crime. Le Lieutenant Boher lance : « Ah non, les scènes de crimes, c’est horrible. Bon, peut-être un kidnapping à la rigueur. Eté 2017. Y’a une fille qui vient de se faire kidnapper. On a localisé l’endroit mais on sait que le mec est un psychopathe et que si on intervient il peut la tuer à n’importe quel moment. Alors je vous la fait courte. Juste avant l’assaut on est dans le couloir, on avance doucement. Ce couloir mène à la chambre, sans un bruit et là on entend ». A cet instant, ils entendent un bruit. Mila demande : « C’était quoi Monsieur Leserman ? ». Le prof d’anglais, qui a son ventre qui gargouille, répond : « Ça c’était la raison pour laquelle je ne suis pas un flic. Parce qu’avec moi la fille elle y passait direct ». Le père de Lucie poursuit l’histoire.

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)