Jean-Paul découvre une affaire douteuse sur Hadrien Walter !

25 avril 2019 21:05

Alors qu’il fait des recherches sur Hadrien Walter au commissariat, Ariane s’approche de Jean-Paul : « Depuis quand tu fais des heures supplémentaires toi ? ». Il réplique : « J’ai fini ». Elle lance : « J’y crois pas ! Tu fais des recherches sur le nouveau mec de ton ex ? ». Le Lieutenant Boher dément : « Mais non je fais pas des recherches ». La blonde lâche : « Tu fais quoi alors ? T’organises leur mariage ? Parce que d’après la presse, c’est du sérieux ». Il est agacé : « C’est bon t’as fini là ? ». Ariane cherche à savoir : « Bon… Et t’espères trouver quoi ? ».

Le père de Lucie confie : « Je veux juste voir si ce mec est clean, c’est tout ». La policière explique : « Ce mec il est surtout pété de thunes, il a le bras long, et il présente bien. C’est bizarre. Je me demande pourquoi elle l’a choisi lui plutôt que toi ». Jean-Paul dit être certain que le député se sert de Samia. Ariane balance : « C’est plutôt elle qui se sert de lui ! Elle est prête à tout pour faire monter son appli ». Le père de Lucie rigole : « Et on dit que c’est moi qui suit jaloux… Non mais je rêve ! ». Elle poursuit : « Bon écoute, on est tous sur les dents avec la disparition de Belesta et de Nebout… Dans 15 minutes y’a une réunion dans le bureau d’Olivieri ». Il termine : « J’arrive ». Une fois seul, Jean-Paul téléphone à un collègue qui lui apprend avoir une plainte d’un tiers contre Hadrien Walter pour détournement de bien social : « Ça m’intéresse. Tu peux m’en dire plus ? ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)