Hadrien Walter : Sa femme le retient à sa façon !

18 avril 2019 21:19

Au restaurant, Iris lance à Hadrien Walter : « Alors je t’ai apporté la liste des invités pour le mariage. Il y en a 200. Je me dis qu’on pourrait peut-être faire moins, non ? ». Il l’arrête : « J’ai rencontré quelqu’un ». Elle passe au-dessus : « En même temps, 200 personnes c’est très bien pour ta communication ». Le député dit : « Et je veux plus me marier ». Sa fiancée lui montre les documents : « Qu’est-ce que t’en penses toi ? ». Hadrien Walter lâche : « Tu entends ce que je suis en train de te dire ? ». Iris confirme : « Oui j’ai entendu. Tu as rencontré quelqu’un ». Il insiste : « Et je veux plus me marier avec toi ».

Sa fiancée lui rappelle : « Il me semble qu’on en avait déjà parlé au début de notre relation. L’un n’empêche pas l’autre. Je vois pas pourquoi tu m’en parles ». Hadrien Walter révèle : « Parce que je suis amoureux ». Elle rigole : « Tu dis ça à chaque fois. Tu es un vrai coeur d’artichaut ». Le député est catégorique : « Cette fois-ci c’est sérieux ». Iris balance : « Et nous deux ? Ce qu’on est en train de construire ? Nos ambitions pour Marseille ? Pour l’avenir de notre famille, pour ton avenir… C’est pas sérieux ? ». Hadrien Walter avoue que oui. Dans ce cas, elle lui suggère de ne pas tout mélanger. Il perd patience : « Pourquoi tu veux pas m’écouter ? ». Elle affirme : « Mais je t’écoute au contraire. Je ne fais que ça. Et tu as tout mon soutien et celui de ma famille. Allez, arrête. Toi et moi on sait très bien que tu reviendras. Comme à chaque fois ». Il se lève et s’en va…

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)