Samia se vexe pour le bouquet de fleurs envoyé par Hadrien Walter !

04 avril 2019 09:51

Alors que Samia arrive au salon Belles du Mistral, Estelle, qui a réceptionné un bouquet de fleurs pour elle, lance : « Alors comme ça tu as un admirateur ? On a livré ça pour toi tout à l’heure ». Elle découvre un mot d’Hadrien Walter. L’esthéticienne avoue : « Je sais pas pourquoi, je m’en doutais un peu ». La prof de self-défense lâche : « En fait il en a rien à foutre de mon projet. Il veut juste me sauter ». L’esthéticienne tente de lui faire comprendre : « T’es canon. Il a le droit de ne pas être insensible à ton charme. Ça ne peut pas dire que ton application ne l’intéresse pas ».

La mère de Lucie est agacée : « Ça m’énerve ! Je lui ai pourtant dit quand on a dîné ensemble. Je veux que notre relation soit professionnelle ». Estelle balance : « Oui. Enfin à moi t’as aussi dit qu’il avait de belles mains et un sourire craquant ». Samia reconnaît : « Objectivement il est pas mal. Mais ça veut pas dire que j’ai envie d’aller plus loin. Et puis j’ai pas envie d’être un numéro de plus à ton tableau de chasse ». Dans ce cas, l’esthéticienne lui suggère de lui renvoyer son bouquet pour que les choses soient claires. La prof de self-défense décide de faire encore mieux : « Je vais me passer de ses services. Tu te rappelles il devait m’obtenir un rendez-vous avec la Préfète. Je vais le décrocher toute seule ce rendez-vous. Je n’ai pas envie de devoir quelque chose à un mec qui veut juste me foutre dans son pieu ». Estelle trouve que c’est quand même dommage de ne pas profiter de son réseau.

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)