Antoine remercie Coralie de lui avoir permis de se rapprocher de son père

06 décembre 2018 06:57

Au Lycée Vincent Scotto, Antoine aide Coralie à ramasser des copies : « Bah alors, t’as l’air plus stressée que nous alors que c’est nous qui avons le BAC blanc dans une semaine ». Elle réplique : « J’ai mal dormi, c’est pour ça ». L’adolescent transgenre confie : « Merci. Grâce à toi, j’ai passé deux jours super avec mon père ». La prof de maths dit : « Tant mieux. Je suis contente pour vous. Mais j’y suis pour rien, tu sais ». Le frère de Théo explique : « Ah si, tu y es pour beaucoup. Tu sais, c’est la première fois que papa m’accepte comme je suis, vraiment. Et ça, c’est grâce à toi ».

Coralie lâche : « J’ai fait que dire ce que je pensais ». Il poursuit : « T’as fait beaucoup plus que ça. Tu m’as compris et t’as parlé à mon père ». La prof de maths indique : « Je crois surtout que t’as un père qui t’aime très fort et qui serait prêt à beaucoup de choses pour que tu sois heureux ». Antoine l’interroge : « T’as réussi à parler à Théo pendant que vous étiez que tous les deux ? ». Coralie dit qu’elle ne l’a pas beaucoup vu. L’adolescent transgenre poursuit : « Donc tu ne sais toujours pas qui est cette fille qui le fait souffrir ? Ça s’arrange pas en plus. Il était stressé pendant tout le week-end. Une vraie boule de nerfs. Je te jure, ça me fait mal de le voir comme ça. Pas toi ? ». Sa belle-mère confirme : « Si bien-sûr. Il faut que j’y aille. J’ai rendez-vous avec ton père ». Antoine termine : « Ah un déjeuner en amoureux. C’est cool. Au moins, ça se passe bien entre vous ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)