Patrick se réveille aux côtés d’Anne mais sa première pensée est pour Babeth

14 novembre 2018 11:45

Après une nuit torride avec Patrick, Anne se réveille dans ses bras et lance : « Ça te dis qu’on reste ici aujourd’hui ? On appelle le bureau, on dit qu’on est malades et qu’on fait l’amour toute la journée ». Il réplique : « Si tu veux ». Elle lance : « Cache ta joie ! ». Le Commandant Nebout s’excuse : « Pardon. Mais j’arrête pas de penser à cette histoire d’alibi de Babeth et à ses empreintes sur ce flingue ». La Commissaire Olivieri est agacée : « Ça serait possible de ne pas avoir ta femme dans notre lit dès le réveil ? ». Le beau-père de Léa l’embrasse : « C’est le flic qui parle. Y’a un truc qui cloche ».

Anne partage son avis : « Moi aussi je commence à me poser des questions. Pourquoi t’as couché avec moi ? ». Patrick tente de lui faire comprendre : « Je ne peux pas faire comme si ma vie avec Babeth n’avait jamais existé ». Elle l’interroge : « C’est à elle que t’as pensé toute la nuit ? ». Il avoue : « J’ai besoin de comprendre qui tente de la piéger et pourquoi ». La Commissaire Olivieri lâche : « Et si tout simplement c’était elle qui m’avait tiré dessus ? ». Il n’y croit pas du tout : « J’ai beau me retourner le truc dans la tête, c’est pas possible. Je l’a connais trop bien. Elle n’aurait jamais fait ça ». Anne en a marre : « Ça veut dire quoi ? Tu penses comme elle que j’ai organisé cette fusillade pour te mettre dans mon lit ? ». Il rigole : « Non. Pas une seconde ». Ils poursuivent les câlins…

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)