Claire et Anémone trouvent un accord

15 janvier 2016 08:50

Sans titre-18Au parloir, Anémone annonce à Claire qu’elle refuse d’avouer le meurtre de Thomas Langeais (le cadre des laboratoires de Xophros qui a été tué en réalité par Arnaud) car elle n’a pas commis ce crime. Toutefois, la mère de Jeanne est d’accord pour révéler qu’elle est responsable de la corruption de son amant (Wilfried Maubert) : Sa participation à sa campagne politique, les pots de vin, ce qu’elle a obtenu en retour… Elle promet de tout dire en donnant des preuves. Claire est ravie de la voir enfin raisonnable. En échange, Anémone demande à rentrer chez elle. La vice procureure de la République dit que c’est ce qui était prévu avec le port d’un bracelet électronique.

Sans titre-17Claire promet à Anémone de laisser Jeanne tranquille (la femme d’Arnaud voulait révéler qu’elle avait ruiné Thierry Delport, le père biologique d’Elise, avant l’affaire de l’Enchanteur) si elle ne révèle pas à tout le monde qu’Océane est la fille de Sacha. Une dernière chose : Claire demande à Anémone de vendre le site de « Massilia News » à un prix raisonnable mais cohérent avec celui du marché actuel. Anémone a une idée du nom du prochain propriétaire : Arnaud. Claire lâche que de nos jours il est important de contrôler les médias. « Surtout quand on vise une carrière politique n’est-ce pas ? » lâche la mère de Jeanne.

Lorsque Anémone revient dans sa cellule, elle constate qu’elle est désormais seule. En effet, Mado, sa codétenue qui la frappait, a été déplacée. La mère de Jeanne, fond en larmes…

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)