Anne ment à l'IGPN !

 

Anne ment à l’IGPN !

24 / 10 / 2018

 

Berrand interroge Anne pour savoir si elle avait une liaison avec Alexandre Sartène. Elle confirme : « Oui. On se retrouvait de temps en temps ». L’inspecteur de l’IGPN demande : « Il est venu vous voir récemment ? ». La Commissaire Olivieri indique que ça a été le cas. Il cherche à en savoir plus. Elle lâche : « Vous voulez que je vous fasse un dessin ? On couchait ensemble ! A un moment on a fait croire qu’on était séparés. C’était une manière de calmer le jeu avec sa femme et de faire arrêter les ragots. Je l’ai vu une seule fois ce mois-ci. C’était le 10 octobre ».

Berrand est surpris : « Vous êtes certaine de la date ? Une mémoire aussi précise c’est assez inhabituel ». Anne explique : « Depuis sa mort, je repense à pas mal de choses, à nos derniers mois ». L’inspecteur de l’IGPN lance : « Vous êtes restés ensemble combien de temps ? ». La Commissaire Olivieri lui ment : « Toute la nuit. Entre 21 heures et 7 heures du matin. Vous avez des raisons de croire qu’il ne s’est pas suicidé ? ». L’homme refuse de lui répondre. Anne indique : « C’est étrange que l’IGPN soit chargée d’une enquête sur un suicide. Ça cache autre chose, non ? ». Berrand lui suggère de bien vérifier la date de sa dernière rencontre avec Alexandre Sartène : « Un faux témoignage ça peut aller loin. Ce serait dommage de détruire votre carrière ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin