Anne Canovas : « Anémone n'est pas manipulée mais amoureuse de Philippe Duchêne »

 

Anne Canovas : « Anémone n’est pas manipulée mais amoureuse de Philippe Duchêne »

14 / 06 / 2018

 

Depuis neuf ans maintenant, Anne Canovas interprète Anémone Vitreuil dans Plus belle la vie. A l’occasion de l’intrigue à laquelle elle participe actuellement (son personnage devait se marier avec Philippe Duchêne, le patron de CaféCao avant de découvrir qu’il n’était autre que le meurtrier de Michel Méziant) elle s’est confiée dans une belle interview réalisée par le site Toutelatele.com. Elle a ainsi évoqué cette arche mais aussi l’évolution de son personnage et ses envies pour la suite.

Comment Anémone Vitreuil, une femme multipliant les conquêtes sans lendemain de jeunes hommes, a pu être séduite à l’idée d’épouser un cinquantenaire ?

Anne Canovas : Parce qu’elle est amoureuse, ce coup-ci elle y croit et les dernières fois, elle en a pris plein la tête. Anémone ne veut pas passer à côté de quelque chose d’important. Ils sont du même monde, partagent les mêmes intérêts et pour une fois, il n’en veut pas à sa fortune.

Anémone ne s’est jamais laissée manipulée par quiconque. Pourquoi sa naïveté lui fait soudainement défaut ?

Elle n’est pas manipulée mais amoureuse et lui aussi ! Il n’est pas malveillant à l’égard d’Anémone, n’a pas de plan caché et leur relation de couple est assez jolie. Après, il a fait une grosse connerie en tuant un homme mais ce n’est pas écrit sur son front…

Avec le passé d’Anémone, pourrait-elle pardonner le meurtre commis par son homme ?

Non, car Anémone a une façon très personnelle de voir les choses mais elle ne trempe pas là-dedans. Elle n’est ni méchante, ni malveillante et elle ne supportera pas le mensonge.

Il y a quelques mois, Baptiste avait rappelé à Anémone son âge et s’était montré extrêmement dur dans ses propos. Cela l’a-t-il fait basculer dans une autre sorte de relation ?

Baptiste était plutôt une sorte de bonbon pour elle. Anémone n’aurait pas insisté si elle n’avait pas été escroquée par Baptiste et son père dans cette histoire de faux tableau. Par rapport à l’argent subtilisé, Anémone a utilisé Baptiste dans le marché pour répliquer au coup bas qu’elle venait de subit.

Bien que présente depuis neuf ans dans le feuilleton, vous n’êtes pas régulièrement à l’écran. Avec quels comédiens souhaiteriez-vous partager une intrigue ?

J’aimerais jouer avec Annie Grégorio, une femme très populaire. Je l’apprécie beaucoup. L’actrice jouant Léa Nebout est aussi formidable, tout comme l’Italien (Emanuele Giorgi – Francesco) Je ne connais pas vraiment les acteurs, nous nous apercevons qu’à l’hôtel où nous prenons le temps de nous saluer.

Quand vous n’apparaissez pas à l’écran, vous êtes spécialisée dans le doublage. Considérez-vous faire un métier différent quand vous vous glissez dans la peau d’une actrice étrangère ?

C’est un métier similaire car cela exige de la créativité. Le doublage demande des défis en plus car il faut être en osmose avec les émotions et le rythme de l’actrice. Je souhaiterais exercer davantage mais ma voix est trop spécifique et repérable. J’adore aussi le théâtre mais surtout varier les plaisirs. Si nous restons sur la même chose, nous n’avons plus de recul et c’est toujours enrichissant d’aller voir ailleurs pour revenir. Par exemple, je trouve Luna (Anne Décis) formidable. Elle s’est lâchée et je ne la voyais pas si foldingue au début.

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin