Abdel à Alison : « J'étais pas sincère avec toi »

 

Abdel à Alison : « J’étais pas sincère avec toi »

17 / 05 / 2018

Alison retrouve Abdel pour un rendez-vous mais il lui explique qu’il n’a pas de sentiments pour elle. La sœur de Mila est choquée : « Et quand tu m’as embrassé, c’était mon imagination ? ». Il répond : « Non. Pas du tout ». Elle poursuit : « Et quand t’as dit aux Liberati que j’étais ta meuf, je l’ai inventé aussi ? ». Le fils de Karim réplique : « Non. Je dis juste que… J’étais pas sincère, je suis désolé. J’ai été obligé de faire semblant. Je n’avais pas le choix. C’était pour sauver ma peau et la tienne aussi ». Alison lâche : « Je t’ai aidé. Je t’ai soutenu. Et Dieu sait que j’étais la seule à y croire. On a vécu des trucs forts tous les deux ».

 

L’avocat reconnaît que oui : « Ça n’enlève rien à tout ça. Tu as raison. On a eu peur ensemble. C’était dingue ! Pour moi, ça s’arrête là ». L’employée du Bar du Mistral demande : « Et le baiser que tu m’as donné au parloir ? Et quand je t’ai aidé avec Lisandru qui pissait le sang chez toi ? ». Il indique : « Tu ne devais pas être là Alison. Mais c’est vrai. A ce moment-là, tu m’as vraiment foutu dans la merde. Il fallait que je trouve une solution. Tu comprends ? ». Elle est étonnée : « Et tu as dit que j’étais ta meuf… Logique ! ». Abdel avoue que c’est le premier truc qui lui est venu. Alison perd patience : « Et quand je t’ai sorti du hangar, là aussi j’étais crédible ? ». Abdel le sait très bien : « Là, tu m’as sauvée la vie. Merci ». Elle termine : « Sérieux ? C’est tout ce que tu trouves à me dire, merci ? ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin