Jean-Paul interroge le fils de Bastien Rondo : « Vous pensiez qu'il allait passer à l'acte ? »

 

Jean-Paul interroge le fils de Bastien Rondo : « Vous pensiez qu’il allait passer à l’acte ? »

16 / 05 / 2018

Au commissariat, Jean-Paul interroge David, le fils de Bastien Rondo qui s’est suicidé lors de la prise d’otages de Céline et Franck : « Je sais que c’est difficile pour vous. La dernière fois que vous avez vu votre père, il était comment ? ». Le jeune homme annonce : « Je ne sais pas. Normal. Comme quelqu’un qui venait de sortir de prison ». Le Lieutenant Boher insiste : « Rien ne laissait supposer qu’il allait passer à l’acte ? ». Il répond que non : « En même vous voulez que je sache comment ? Il était sorti il y a deux jours et on n’avait pas vraiment de contacts quand il était en prison ».

 

Le compagnon d’Ariane demande : « Vous n’aviez pas de bonnes relations ? ». Il révèle : « Si, mais avant. Quand j’étais petit quoi. Et depuis son incarcération, c’était plus compliqué. Ma mère ne voulait pas que j’aille le voir et quand il est sorti, il nous a demandé de l’héberger mais ma femme n’était pas très chaude parce qu’on a un petit appart, parce qu’elle est enceinte et qu’on a notre vie. Quelqu’un qui est condamné pour meurtre, forcément, ça fait un peu peur ». Jean-Paul cherche à savoir qui son père fréquentait à sa sortie de prison. David ne le sait pas. Il demande : « Je voudrais le voir ». Le Lieutenant Boher annonce : « Je ne crois pas que ça soit une bonne idée. Il s’est tiré une balle dans la tête et ce n’est pas très beau à voir ». Le jeune homme insiste : « Je veux le voir ». Jean-Paul termine : « C’est votre droit. Je vous accompagne ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin