Jean-Paul fait pression sur Abdel qui ne lâche rien

 

Jean-Paul fait pression sur Abdel qui ne lâche rien

09 / 02 / 2017

Au commissariat, Jean-Paul annonce à Abdel être au courant que les mecs qui étaient en train d’être transférés vers la prison de Poitiers et qui sont décédés dans l’attaque du fourgon pénitentiaire sont ceux qui l’ont agressé et retenu en otage dernièrement. Il lâche que c’est étrange comme coïncidence. « Sérieusement, tu penses que j’aurais pu exécuter de sang froid tous ces gamins ? » demande l’avocat. Le lieutenant Boher réplique : « Je ne sais plus ce que tu es capable de faire. C’est bien ça le problème ». Le fils de Karim lui indique que lorsque le drame est arrivé il était à son appartement en train de jouer avec Lucie. « Ah oui, c’est vrai. L’alibi parfait » balance le mari de Samia.

Abdel jure ne pas être un criminel. Patrick et Karim observent l’interrogatoire… Le commandant Nebout interroge ensuite le père d’Abdel pour savoir si selon lui son fils a fait sauter le camion. Il affirme qu’il n’aurait jamais fait ça. Patrick suppose qu’il y avait une guerre entre les jeunes de la cité et les Fedala et que si ce n’est pas Abdel qui a organisé ce massacre, c’est lui. Karim lui promet qu’il n’est pas mouillé dans ce règlement de comptes. Le commandant Nebout oblige à l’homme de lui révéler le nom du coupable. Dans le cas contraire, il lui annonce qu’il ira en garde à vue…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin