Patrick trouve des infos sur le tueur en série grâce à Interpol !

 

Patrick trouve des infos sur le tueur en série grâce à Interpol !

26 / 08 / 2015

Sans titre-24Patrick pense qu’Aurélie a été éliminée par un tueur en série puisque le crime a été mis en scène. Son corps a été entouré de fleurs. Constance demande à Patrick si ses recherches dans le logiciel Système d’analyse des liens de la violence associée aux crimes, abrégé sous le sigle SALVAC, ont donné quelque chose. Pour le moment, aucun crime répertorié ne correspond au mode opératoire de celui du Celeste. Patrick a téléphoné à Interpol pour faire des recherches à l’étranger.

Jean-Paul interroge le fleuriste chez qui les fleurs retrouvées autour du corps d’Aurélie ont été achetées. Le lieutenant Boher lui explique qu’elles ont été récupérées entre le samedi et le dimanche au plus tard. Le fleuriste indique que le lys oriental vient effectivement de chez lui. Toutefois, il ne sait pas qui est l’acheteur puisque le client a fait sa commande sur internet et non en boutique. Le fleuriste dit qu’il y avait 29 pièces et que ça coûtait cher… Le fleuriste annonce avoir déposé le colis le dimanche dans le jardin d’une villa située dans ke 7ème arrondissement de la ville. Jean-Paul lui demande l’adresse ainsi que le numéro de carte bleue de l’acheteur…

Au commissariat, Patrick annonce à Constance et Claire que les fameuses fleurs ont été commandés sur internet. Il a retrouvé le propriétaire de la carte bleue qui n’est visiblement pas l’acheteur. Patrick explique qu’il a dû se faire voler ses numéros. Constance partage son avis car aucun meutrier serait aussi stupide pour utiliser sa propre carte. Patrick l’a toutefois convoqué dès le lendemain pour en savoir plus… Patrick a vérifié l’adresse de livraison : la maison qui est en vente est vide depuis des semaines. Le crime a très bien été préparé. Patrick pense toujours qu’il s’agit d’un tueur en série. Constance dit qu’elle continue de suspecter Francesco même si sa garde a vue a été levée… Patrick reçoit un appel d’Interpol. On lui apprend que des crimes similaires ont été commis il y a 8 ans à Santiago du Chili et à Ouagadougou il y a 4 ans. Les victimes avaient le même profil. Si le criminel suit sa logique, c’est dans le quartier du Mistral qu’il va continuer de tuer…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin