La police découvre que Mme Bertrand ment !

 

La police découvre que Mme Bertrand ment !

03 / 12 / 2014

Plus belle la vie

En salle d’interrogatoire au commissariat, Mme Bertrand confirme avoir croisé Vincent près de chez Elise le lundi 17 novembre 2014, jour de sa mort. Vincent est certain qu’elle se trompe car ce jour là il était à Phénicie. Mme Bertrand maintient ce qu’elle dit. Vincent sait qu’elle l’accuse simplement pour toucher la prime de 4 000 euros proposée par le site France Scoop à celui ou celle qui fera avancer l’enquête.

Patrick explique à Mme Bertrand que si elle fait un faux témoignage c’est un délit pénal, qu’elle risque 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende. Mme Bertrand s’énerve contre le commandant Nebout en disant que la police protège Vincent parce qu’il est riche. Une dernière fois, le compagnon de Jeanne dit que Mme Bertrand ment. Patrick prend quand même sa déposition.

Patrick apprend à Constance que Guillaume a bien confirmé la version de Vincent qui voulait simplement sauver sa belle-fille… Le commandant Nebout ajoute que Vincent n’était pas l’amant d’Elise. Constance dit qu’il y a peut-être eu de la violence entre eux. Jean-Paul, qui a vérifié l’emploi du temps de Mme Bertrand affirme à Constance que ça ne colle pas du tout avec ses affirmations. D’après ses relevés téléphoniques elle était dans le 13ème arrondissement le 17 novembre au matin. Il ajoute que la facture de l’aspirateur qu’elle affirme avoir acheté ce jour là date en fait du 14 novembre. 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin