Seta donne une interview qui restera dans les annales

 

Seta donne une interview qui restera dans les annales

27 / 03 / 2014

Plus belle la vie

Après avoir passé une nuit ensemble, Seta et Gaston marchent sur la place du Mistral. « C’était bien » dit Seta avant d’ajouter « Mais j’ai eu du mal à trouver le sommeil et ce matin quand j’ai ouvert les yeux, je me suis demandé si tout ça était de mon âge ». Gaston trouve que Seta est « belle ». Il aime « sa bouche, ses rondeurs, sa peau ».

L’homme affirme être très bien avec elle. Seta lui demande quand même de garder de la distance. Elle refuse que Gaston la tienne par la taille ou encore la tienne par la main en extérieur… Elle ne veut pas se donner en spectacle. Seta demande à Gaston quel est son programme de la journée. Il doit aller distribuer des tracts pour les élections européennes. Seta décide de l’accompagner… 

Seta et Gaston sont dans la rue. Ils donnent des tracts. « Pour la justice sociale. Contre la dictature de l’argent ! » lâche Seta. Gaston constate que Seta est vraiment beaucoup mobilisée. Elle reconnaît que c’est le cas. « C’est comme la cuisine, je respecte les recettes jusqu’au bout ». Quand Gaston part à sa voiture récupérer des programmes, une journaliste vient parler à Seta. Elle anime la rubrique politique du site de la Dépêche Marseillaise et fait un sujet sur les élections européennes. Elle souhaite interroger Seta, qui est une femme. La journaliste aimerait avoir son point de vue plutôt que celui de Gaston. Seta accepte. Elle est alors filmée. La journaliste lui demande quel est le message du parti communiste pour l’Europe. « Il faut que les travailleurs français et européens puissent vivre dignement de leur travail ». Seta ajoute qu’il faut arrêter d’embêter les patrons qui souhaitent ouvrir leurs magasins le dimanche. 

Au bar du Mistral, sur son ordinateur, Thomas regarde l’interview vidéo de Seta. Frémont est à ses côtés. Les deux hommes se moquent de l’intervention de la grand-mère de Jonas. Frémont est persuadé que désormais Gaston est « foutu » ! 

A l’appartement Malkavian, Luna remet à Sacha un tract du parti communiste qui a été donné par Seta. « Ma mère fait de la politique ? Mais jamais de la vie ! » affirme Sacha. Pourtant, Luna lui explique que Seta se mobilise avec Gaston. Sacha comprend que Seta est amoureuse de Gaston… Il a un peu de mal d’apprendre que sa mère a retrouvé quelqu’un…

Un peu plus tard au bar du Mistral, Gaston, qui a regardé le discours de Seta, lui explique qu’il n’est pas vraiment dans l’esprit du parti communiste… Seta reconnaît qu’elle n’a rien contrôlé. Pour Gaston, elle n’aurait jamais du accepter cette interview. Gaston est parvenu à faire retirer la vidéo du site de la Dépêche Marseillaise. Frémont félicite Gaston pour sa nouvelle ligne très convaincante… Gaston aimerait se passer de ses commentaires… 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin