L'interview exclusive d'Antoine Stip.

 

L’interview exclusive d’Antoine Stip.

05 / 12 / 2010

356678798.jpgAntoine Stip interprète Denis Lestournier, un homme qui va faire vivre l’enfer à Victoire. Voici son interview exclusive afin d’en savoir plus sur lui.

Dans la série « Plus belle la vie », vous interprétez Lestournier : Que pensez-vous de ce personnage ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/1.mp3

Il fait partie de ces guests qui interviennent maintenant dans cette série et qui sont très marqués sur un plan dramaturgique. Lui c’est vraiment ce qu’on appelle une ordure. Il fait mener à Victoire l’horreur.  Pour un comédien c’est ce qu’il y a de plus passionnant à jouer, c’est un déversoir, un festival, un catalogue d’horreurs. Donc c’est assez intéressant à jouer.

Pouvez-vous nous en dire plus ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/2.mp3

Je pense que s’ils m’ont choisi moi, c’est parce que à priori je ne ressemble pas à une ordure, je suis plutôt gai, blond aux yeux bleus, un beau sourire. C’est pour ça que j’ai rarement joué des personnages aussi caricaturaux dans l’horreur mais là c’est bien , ça m’a permis de me laisser aller. Donc voilà, il y a une ambiguïté entre l’apparence assez avenante de ce type là et la caricature du mafieux, du businessman qui craint et du type sans foi ni loi. Et d’ailleurs c’est pour ça que ça marche parce que si j’avais été aussi caricatural physiquement, ça aurait été trop évident.

Ressemblez-vous à votre personnage ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/3.mp3

Si je ressemblais à ce personnage, je crois que je serais en prison. Il n’y a rien de commun entre lui et moi. C’est tout l’intérêt d’ailleurs quand on est comédien d’avoir à jouer ça. On doit chercher dans sa propre texture d’interprète des éléments qui n’existent pas. Un peu comme Vincent Cassel qui joue Mesrine, il n’y a pas besoin d’être Mesrine pour bien le jouer et là c’est un peu pareil, là je me suis fait plaisir. Souvent avec Flavie, on rigolait parce qu’on s’entendait vachement bien dans la vie. On s’est envoyé un petit mot il y a quelques jours, elle me disait « Antoine, j’ai eu un bonheur incroyable à travailler avec toi ».

Ce qui vous plait le moins chez lui…

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/4.mp3

A la limite, là où justement je me suis amusé à le faire et au lieu d’en faire un type violent et odieux et dans la colère permanente, j’ai plutôt joué dans le cynisme, la perversité, presque un peu de charme par moment. Il n’arrête pas d’emmener Victoire dans la catastrophe et je me suis amusé à le faire avec une espèce d’aisance et de satisfaction, de plaisir. C’est pas pour autant que ça me le rend sympathique mais quand même. Au lieu d’être tout le temps un méchant qui menace avec le pistolet à la main, là je l’ai fait comme si c’était un jeu.

Vous êtes dans la série… Allez-vous y rester ? Tournez-vous actuellement ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/5.mp3

Là pour l’instant, je n’ai pas terminé de tourner Plus belle la vie, puisque j’y retourne après-demain. Il y a encore des scènes. Là dessus je peux pas vous répondre car on reçoit les textes au fur et à mesure et on connaît pas la fin. Même s’ils le font disparaître, il peut revenir, c’est assez fréquent dans la série. Donc moi je leur ai dit que j’étais d’accord, de toutes façons, il va y avoir une coupure à Noël, donc on verra. Moi, j’ai d’autres projets puisque je suis comédiens et auteurs. J’ai des projets de fictions humoristiques pour la télévision, moi je serais commandant de bord dans une compagnie aérienne complètement dans l’humour. Là on est en train de développer ça et peut-être même avec une chaîne de télévision qui est train intéressée en 26 minutes.

Aimeriez-vous rester définitivement dans la série ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/6.mp3

Oui mais je pense que ça va être compliqué… Et d’ailleurs, je trouve que ça serait bon que les auteurs de Plus belle la vie reviennent à quelque chose plus léger voire comique, plutôt que de s’enfoncer dans la violence, les faits divers, les meurtres. Moi mon personnage n’est pas un personnage de vilain, s’il devait revenir moi à la limite je trouverais ça intéressant qu’il y ait une rédemption, qu’il se rachète, qu’il devienne sympathique. Je dis pas que c’est mieux mais je dis qu’il pourrait y avoir quelque chose d’intéressant. Voilà, ça m’aurait plu d’y rester. Je suis un peu déçu que ce personnage ait une constante dans la violence et un destin un peu facile à deviner.

Comment avez-vous été sélectionné pour participer à l’aventure « Plus belle la vie » ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/7.mp3

Comme tous les projets télévisuels et cinématographiques par le biais d’un casting. En l’occurrence j’avais déjà été vu pour un rôle lors d’un prime, c’était un tournage au Maroc et puis ça s’était pas fait. Et puis on m’a rappelé pour le rôle de Lestournier et donc j’y suis allé.

Votre première journée de tournage… Vos impressions ?!

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/8.mp3

La première journée, j’ai tourné sous la direction de Jean-Louis Tribes qui était comédien et qui est réalisateur maintenant et qui était comédien, je crois même dans la série et qui est quelqu’un que j’admire beaucoup dans son travail. Il sait ce qu’il veut, il a du charisme. Sur un plateau il met une bonne ambiance ce qui est important parce que nous les guests quand on arrive comme ça le premier jour, tout est rôdé depuis 7 ans et tout est au taquet, nous il faut qu’on prenne nos marques. En plus les conditions de tournage dans la série sont quand même très spéciales, il faut débiter du texte très vite sans avoir beaucoup de possibilités de refaire la prise et donc sans filet, en même temps, ça met une pression supplémentaire qui augmente le trac et ça c’est plutôt nécessaire et puis on finit par y arriver. On se concentre à 200% et puis ça vient. Et sinon la première journée était fabuleuse, j’ai trouvé que l’ambiance sur le plateau était extraordinaire. On sent que c’est une série qui fonctionne, qui marche, qu’il y a du bonheur partout. Et puis le décor était beau c’était dans des salons de jeux, rue du Pavillon à Marseille. C’était une très bonne entrée en matière.

Avec qui vous entendez-vous le mieux sur le tournage ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/9.mp3

Je vous avouerais que je ne vais pas pouvoir répondre à cette question. J’aurais pu répondre « avec qui vous ne vous entendiez pas » parce que là ça se compte sur les doigts d’une main et encore. Non je m’entendais avec tout le monde. Evidemment j’ai une préférence particulière et naturelle vers Victoire qui est jouée par Flavie Péant parce que j’ai quand même 95% de mes scènes avec elle. J’ai adoré travaillé avec elle, hormis le fait qu’elle soit jolie, elle est bourrée de talent, elle est consciencieuse, rigolote, elle a la pêche, elle est volontaire, elle est à l’écoute. Elle est super agréable et en même temps comme je lui ai mené la vie dure, c’était difficile de la violenter alors qu’on s’adore. C’est marrant ce paradoxe mais on s’est appuyé dessus, on s’en est servi comme d’une béquille : « je t’adore dans la vie, je te déteste dans le travail ». Ce sont des bons retours de comédie, ça fonctionne bien, c’est ce qu’on appelle le paradoxe des comédiens. Tout est paradoxal dans notre métier.

En dehors de votre personnage dans PBLV, lequel aimeriez-vous interpréter ? (au théâtre, au cinéma…)

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/10.mp3

Moi je suis porté vers l’aventure, j’adore ça. J’adore les rôles comiques et les rôles d’aventuriers. Jusqu’à maintenant en télévision, dans toutes les séries télé dans lesquelles j’étais, j’ai joué soit un flic, soit un escroc soit un papa. Ça c’est quand même fréquent, c’est 95% de ce qu’on nous donne à manger en télé. Et sinon oui tout ce qui est rôles de comique j’adore, tout ce qui est rôles d’aventuriers, j’adore. Sinon c’est pas tellement les rôles qui sont important c’est ce que vous en faites. Jouer un sdf ou jouer un premier ministre, c’est la façon dont on appréhende l’interprétation qui est intéressante.

Quel a été votre parcours avant d’arriver sur Plus belle la vie ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/11.mp3

J’ai 47 ans, j’ai fait des études de langues en même temps que j’ai fait le conservatoire des Pays de la loire. J’ai été steward à Air France pendant une dizaine d’années, en même temps je passais mon temps sur les plateaux à faire de la figu, à faire des petits rôles, des castings et puis un jour j’ai eu le premier rôle, une co-production franco-américaine avec un acteur américain très connu: Mike Hammer , moi j’avais le premier rôle. Et puis après, j’ai eu des petits rôles et puis maintenant 15 ans après j’ai 4 ou 5 pages de CV, antennes de pubs, des séries télé. Des rôles dans « Jean-Philippe », « Médium », « C’est beau une ville la nuit », etc. Maintenant, je suis plutôt auteur et producteur ce qui m’empêche pas de temps en temps de travailler pour d’autres.

Vous êtes comédien : quel autre métier aimeriez-vous exercer ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/12.mp3

Pour l’instant mon métier d’acteur me ravit, il donne justement la possibilité de faire d’autres métiers. Ça, c’est intéressant quelque fois, au-delà du fait d’interpréter un rôle, on essaie aussi de s’approprier son univers. S’il est médecin, on fait le médecin, s’il est avocat, on fait l’avocat. C’est vrai qu’on touche un peu, on endosse un peu les rôles de chacuns. J’ai deux passions, c’est les voyages et jouer. Je joue et je voyage donc pour l’instant ça me suffit, je suis heureux.

Qu’est ce qui vous a donné envie de faire ce métier ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/13.mp3

Je sais pas si c’est grâce à lui, mon grand-père avait un cinéma et lui-même faisait du music-hall, avant, pendant et après la guerre. Moi j’ai toujours aimé ça. Je me suis intéressé très tôt au théâtre, très tôt à l’écriture cinématographique, je suis un enfant de la télé. J’ai fait de la musique mais ça ne m’a pas pris, j’adorais le sport mais le sport m’aimait moins. Mais par contre tout de suite j’ai été à l’aise avec la scène avec le corps là-dessus, chanter, danser. Et puis ce que j’adore avec le métier de comédien c’est qu’on fait tous les métiers du monde puis on est à l’écoute de l’autre, on regarde le monde et c’est en fonction de ça qu’on va interpréter ce qu’on voit. C’est un métier merveilleux.

Qu’est ce que vous a apporté l’expérience Plus belle la vie ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/14.mp3

Elle m’a apporté cet aspect du travail qui est spécifique à Plus belle la vie qui est de travailler vite. C’est comme si on faisait un marathon en sprintant. On a une journée avec 9 séquences, chaque séquence fait 3 pages et on a le droit de faire une ou deux prises par séquence. On est au taquet, on a le cerveau complètement dans le texte, dans le jeu dans les scènes. On change de technique toutes les 3 secondes, on quitte le plateau, on va en extérieur, on va au studio. A la fin on est crevé, on est sur les rotules mais on est fier de l’avoir fait en se disant « on aurait pu en refaire une , elle aurait été meilleure ». C’est comme ça qu’on bosse.

Ce qui vous plait le plus : le cinéma ou le théâtre ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/15.mp3

Je préfère les films. Le cinéma parce que ça fait intervenir quelque chose que j’aime bien dans ce métier, c’est le mensonge, c’est tricher, c’est jouer avec la lumière, avec l’espace et pas forcément jouer avec le public. C’est un travail lié à l’image, à la photographie, à la magie, on tourne peu de scènes et à la fin avec la musique quand on voit on se dit « waw ». Mais en même temps le théâtre c’est magnifique, c’est la base du travail.

Avez-vous des projets professionnels en dehors de « Plus belle la vie » ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/16.mp3

Oui comme je vous l’ai dit je prépare des projets personnels : un documentaire,… que j’essaie de vendre à une chaîne spécialiste dans le sport. J’essaie également de développer en partenariat avec une chaîne de télévision, une série humoristique de 26 minutes qui aura lieu dans le domaine des avions avec un équipage un peu loufoque, un peu humoristique et puis j’ai d’autres projets d’écriture. Là j’ai un réalisateur qui me propose de travailler en Allemagne parce que je parle anglais et allemand.

Que pensez-vous de Plus belle la vie ? Regardez-vous la série à la télévision ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/17.mp3

Toutes les séries sont un peu addictives. Tous les jours on est pris encore plus dans l’intrigue et on veut en savoir plus. Il suffit que vous rentriez dans les épisodes pour ne plus pouvoir les quitter parce que vous voulez savoir ce qu’il se passe. C’est bien c’est une façon de capter les gens. Moi j’aimerais bien que cette série reprenne un aspect plus familiale, plus joyeux et moins série policière.

Pensez-vous que Plus belle la vie a représenté un tremplin pour le reste de votre carrière ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/18.mp3

Un tremplin je ne sais pas mais une exposition oui. C’est sûr que c’est une série qui flirte avec plusieurs millions de téléspectateurs au quotidien, donc je pense que ça nous expose. Au niveau du public je ne sais pas ce que ça va donner. Est-ce que les gens vont me détester et m’insulter dans la rue ? J’espère qu’ils feront la différence entre le comédien et le personnage incarné. Sinon parmi les professionnels, ça peut effectivement, si Steven Spielberg voyait Plus belle la vie et qui se dit « tiens je veux cet acteur pour jouer mon prochain méchant et bien je dirais merci Plus belle la vie ».

Quels sont vos loisirs ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/19.mp3

Le sport, ma fille de 5 ans, c’est pas un loisir c’est une passion, le cinéma, les voyages. Qu’est-ce que c’est beau de voyager. Le cinéma bien sûr c’est ma passion, la photographie, le théâtre et les sports parce que c’est merveilleux : c’est un anti-dépresseur.

Pour finir, avez-vous un message à transmettre à vos fans ainsi qu’aux visiteurs du site ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/20.mp3

Leur dire que cette série m’a amené beaucoup de bons moments. Travailler dans cette ambiance, dans cette équipe, dans ce studio qui est déjà devenu un peu mythique maintenant. Quand on va là-bas, il y a des gens qui visitent, il y a des admirateurs partout donc j’ai été très heureux de travailler. Le premier jour où j’ai travaillé là-bas j’ai eu le trac ce qui est très bon signe même à mon âge. D’ailleurs j’ai eu le trac très souvent avant de démarrer la prise parce que c’est cette pression qu’on se met quand on sait qu’on ne peut pas se rater. On peut pas se permettre de faire 3-4 prises pour retarder la journée. Et puis surtout dire aux admirateurs de la série que je n’ai absolument rien à voir avec Denis Lestournier que je lui ai simplement prêté mon corps, mon jeu, mon talent si il existe et ma voix et mon envie. Merci la vie.

Le saviez-vous ?

Son plat préféré : L’aioli, à Marseille.
Son plus beau voyage : J’adore l’Afrique, le Japon, le Brésil. J’adore aller à New-York, Rio…
Sa couleur préférée : Le bleu.
Sa boisson préférée : L’eau et le vin.

 

Interview exclusive réalisée par Pierre Giacometti, Décembre 2010.

© http://www.pblv-plusbellelavie.fr.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin