Voici comment va se passer le premier atelier d'écriture de Blanche en prison !

 

Voici comment va se passer le premier atelier d’écriture de Blanche en prison !

20 / 09 / 2018

 

Alors que Blanche s’apprête à animer un atelier d’écriture en prison, Perez arrive avec deux codétenues : « Je ne suis pas loin si besoin. Elles ne sont que deux pour aujourd’hui mais ça peut changer en cours d’année. Vous me remettre les crayons en main propre ? Je dois les récupérer à la fin du cours ». Une fois seule avec les prisonnières, la mère de Johanna et Noé se présente. Elle fait face au caractère bien trempé de Sam qui lui reproche de se « la péter » ! Blanche garde son calme : « Moi je suis ici pour vous animer un atelier d’écriture. J’ai moi-même écrit beaucoup d’autofictions qui s’inspirent de ma vie ».

Sam est surprise : « Sérieux ! Genre t’as life elle intéresse des gens ? ». La prof de français du Lycée Vincent Scotto confirme : « Oui. J’ai écrit sur des choix que j’ai dû faire à certains moments de ma vie et qui touchent à des questions existentielles, universelles, comme la souffrance, le désir, la jalousie ». Sam est agacée : « Vas y là ! Arrête de parler comme un dictionnaire. Je comprends rien ! ». Blanche continue : « Bon, en bref, je vous propose de vous raconter, vous ». La codétenue tente de lui faire comprendre que si elle pose trop de questions elle pourrait avoir des problèmes. La mère de Johanna et Noé reste zen : « Si ça ne vous convient pas, vous pouvez dresser mon portrait par exemple. Décrivez la première impression que je vous ai faite ». Blanche réussit tant bien que mal à faire sa première séance, sans céder à la provocation de Sam. En revanche, elle est impressionnée par la sensibilité et la finesse de Sophie qui reste presque mutique.

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin