Mirta / Madame Keller : LA CONFRONTATION !

02 août 2019 21:51

Au commissariat, Mirta lance : « Ça fait 30 ans que j’habite le quartier. J’ai jamais volé un oeuf ». Ariane réplique : « Mais une banque ! Pourquoi vous vous êtes faite embaucher comme femme de ménage au Crédit Provençal ? ». Madame Keller a une idée : « Pour voler le badge qui commande l’ouverture de la salle des coffres ! ». La femme de Roland nie : « Mais pas du tout ! Qu’est-ce que vous voulez que j’en fasse de votre badge ? ». La directrice de la banque s’énerve : « Je l’ai surprise dans mon bureau peu avant le vol ! Avouez ! ».

Mirta explique : « Evidemment. Vous mettez une telle pression à vos employés qu’on a toujours peur de se faire enguirlander ! Alors on travaille quand on peut ! ». La policière l’invite à répondre à sa question : « Madame, pourquoi est-ce que vous vous êtes faite engager là-bas ? ». La mère de Luna confie : « Je voulais connaître le monstre qui a escroqué ma petite fille. Et elle est venue sur son lit d’hôpital. Elle lui a fait signer un papier ignoble qui réduisait sa prime d’assurance de 200 000 euros ! ». Madame Keller se justifie : « Un avenant tout à fait légal que Madame Torres a signé en connaissance de cause. Je ne l’ai pas forcée ! ». Mirta hurle : « Elle était sous morphine après l’accident ! ». Ariane se tourne vers la directrice de la banque : « C’est pas très jolie ». Cette dernière explose : « Attendez, on est là pour parler du casse de mon agence ! Si on commence à tout mélanger ! ». La policière balance : « Mais on mélange pas là, au contraire ! Bon, ce qui s’est passé en fait, c’est que vous avez pris l’argent de la banque pour le donner à votre fille ». La femme de Roland jure : « Mais non, j’en suis bien incapable ». Ariane indique : « Seule peut-être mais avec des complices ». Mirta dit : « Mais avec quels complices ? ». La policière souligne : « Ceux qu’on a arrêté avec vous. Vous n’êtes pas une délinquante. Vous avez fait ça pour réparer une injustice. Maintenant si vous avouez, ça jouera en votre faveur ». La mère de Luna termine : « J’ai rien fait moi. Je veux rentrer chez moi ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)