Thomas insiste pour que Thérèse parte en randonnée avec Gabriel

08 mars 2019 23:22

Au Bar du Mistral, Thomas remet à Thérèse une lettre qui était dans la boîte aux lettres sans lui révéler qu’il a regardé le contenu et qu’il est au courant qu’elle s’apprête à partir travailler à Londres. Sa fille récupère le document et lance : « Et moi Gabriel il m’a envoyé un message. Il veut que je prenne ta place pour la rando ». Son père explique : « Oui. Moi je vais rester avec Luna et aider Mirta pour l’hôtel. C’est tout ». La sœur de Baptiste réplique : « Pas de souci. Mais ne comptez pas sur moi pour la randonnée. Je ne supporte pas de marcher ». Le mari de Gabriel lâche : « T’as jamais essayé ! ».

Thérèse confie : « Oui. Mais je vois pas l’intérêt d’aller marcher sur des cailloux avec des sacs de cinq kilos sur le dos ». Le fils de Roland tente de la faire changer d’avis : « Je sais pas. Pense à la nature, le silence. Moi j’étais comme toi au début. J’ai testé la rando et puis maintenant, c’est mon truc ». La jeune femme est catégorique : « Mais ça sera jamais le mien ! Et surtout, j’ai pas envie de me retrouver en tête-à-tête avec Gabriel pendant cinq jours parce qu’il me saoule ! Je le vois me parler de lui, de la famille ». Thomas essaie de la raisonner : « Ma chérie, après ce qu’on a vécu ces derniers temps, il a juste envie de resserrer les liens avec toi. Et cette rando, c’est l’occasion de le faire ». La sœur de Baptiste est agacée surtout qu’elle n’a pas l’équipement nécessaire… Le fils de Roland insiste : « S’il te plaît. Tu fais cette rando avec ton père ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)