Stéphane voit sa soirée gâchée à cause d’une chanson !

06 août 2015 08:52

Sans titre-42Stéphane, qui prend un café avec Benoît au Bar du Mistral, lui demande d’arrêter de chanter L’Internationale. Benoît dit qu’il a ça en tête depuis la veille au soir quand il a regardé le film « L’armée du crime » de Robert Guédiguian.

Sans titre-44A l’hôpital, Stéphane demande un petit service à Babeth. Il lui dit qu’il a l’air d’une chanson dans la tête et qu’il ne parvient pas à l’oublier. Il lui demande de lui chanter autre chose… L’infirmière refuse de faire ça en public car elle est mauvaise ! Quelques instants après, elle chante un titre de Michael Jackson mais c’est catastrophique ! Elle se lance alors dans L’Internationale après avoir vu Benoît…

Dans les couloirs, Babeth découvre une affiche pour signaler qu’à compter de ce jour, tous les services devront procéder à un inventaire complet à chaque fin de semaine. Quand Jeanne passe, Babeth l’arrête pour en savoir plus… La directrice dit que la gestion laisse à désirer voilà pourquoi il faut améliorer la gestion des stocks. Babeth balance qu’à l’hôpital ils sont en sous-effectif. Jeanne explique que tout le monde doit faire des efforts… Stéphane passe en chantant… Pour Jeanne, c’est une provocation. Elle trouve ça inadmissible ! Comme elle pense qu’il fait la révolution, elle lui ordonne de faire l’inventaire de service cette semaine.

Stéphane balance à Benoît qu’il bosse jusqu’à 23 heures et qu’il doit faire l’inventaire à cause de lui. Il lui explique que Jeanne n’a pas aimé l’entendre chanter L’Internationale. Stéphane confie à Benoît qu’il devait accompagner Zoé et ses potes à un concert le soir-même.

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)