Paul Simonian / Ferri : Leur arrangement !
↓ ↓ ↓ LIKEZ la page PBLV sur Facebook ! ↓ ↓ ↓

 

Paul Simonian / Ferri : Leur arrangement !

07 / 02 / 2019

Alors qu’il se retrouve face à Ferri, Paul Simonian lance : « Quelque chose me dit que c’est un grand jour pour vous ? ». Elle réplique : « Pour la lutte anti-terroriste ». Il lâche : « Je suis un marchand d’art cela implique d’être en relation avec certaines personnes. Je l’admets. Mais quand on me propose une œuvre unique, je ne demande pas au vendeur de me raconter sa vie ». L’agent de la DGSI indique : « Ni celle des œuvres ». Elle lui montre des photos : « Ces hommes faisaient bien partie de vos contacts ? ». Il confirme : « J’étais en relation avec eux, oui ». Ferri annonce : « Ça prouve votre implication dans le financement du terrorisme ».

Paul Simonian explique : « Je n’ai fait qu’acheter des œuvres d’art en provenance de Syrie et d’Irak ». Ferri s’énerve : « Des pays en guerre… Ça vous pose aucun problème moral ? ». Paul Simonian répond : « Pas plus qu’un négociant en pétrole. Mais j’ai pas le choix. Si j’achète pas, d’autres marchands achèteront à ma place ». L’agent de la DGSI indique : « C’est à cause de la cupidité de ces marchands comme vous dites que le terrorisme prospère i ». L’homme souligne : « C’est toute l’économie mondialisée qui faudrait remettre en cause. Vous savez, quand j’étais jeune, j’étais au parti communiste. J’y croyais ». Ferri explose : « Bon maintenant on arrête de jouer au con ! Si vous vous êtes constitué prisonnier c’est que les choses ont mal tourné pour vous. Je pense même que vous êtes dans la merde ». Il reconnaît que oui : « Ma vie connaît quelques ratés en ce moment. Je n’ai pas pu honorer certains contrats avec des clients du Moyen-Orient. Et ces cinglés me menacent moi et mon fils. Et ça, je ne peux pas le supporter ». Ferri indique : « C’est ça de jouer avec le feu. Qu’est-ce que vous proposez ? ». Il répond : « D’abord je veux une protection pour mon fils et pour moi. Et un aménagement de peine ». L’agent de la DGSI l’invite dans un premier temps à balancer des infos : « On verra ensuite »… Paul Simonian se met à faire des révélations…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin