La première journée d'Aurélie au Lycée Vincent Scotto est un échec total !

 

La première journée d’Aurélie au Lycée Vincent Scotto est un échec total !

18 / 05 / 2018

 

Au Lycée Vincent Scotto, Rochat entre dans une classe pour s’adresser aux élèves : « Je voudrais vous présenter votre nouveau professeur d’arts plastiques ». Théo demande : « Il ne reviendra pas Monsieur Peretti ? ». Le Proviseur révèle que non. Le fils de Clément est déçu : « Il était intéressant ». Rochat lâche : « Je sais que vous l’aimez bien. Mais que vous allez faire un bel accueil à Aurélie. C’est son premier poste. Essayez de ne pas la dégoûter de son métier tout de suite ». Théo dit qu’il n’a pas besoin de s’inquiéter. Quand Rochat s’en va, la jeune femme commence à réciter ses fiches… Les adolescents n’aiment pas sa méthode de travail…

Plus tard, c’est le bordel pendant le cours ! Les élèves discutent, utilisent leurs portables… Personne n’écoute la nouvelle prof d’arts plastiques. Elle demande le silence mais ça ne sert à rien. La copine de Nathan pique alors une colère. Elle se lève et hurle : « Vous voulez faire du bruit ? Alors faites-le avec la force de la conviction, avec le courage de la révolte. Là ce n’est pas des fiches, alors exprimez-vous ! ».

Aurélie se retrouve seule, après son premier cours… La classe est dans un état catastrophique ! Tout est en bordel…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin