Voici comment va se passer l'interrogatoire de Nicolas au sujet de la mort du Docteur Alibert !

 

Voici comment va se passer l’interrogatoire de Nicolas au sujet de la mort du Docteur Alibert !

14 / 03 / 2018

Au commissariat, Patrick qui est en charge de l’enquête sur la mort de Marc Alibert avec l’accord d’Anne qui est parvenue à l’imposer à Xavier reçoit Nicolas : « Merci d’être venu si vite. Je sais que votre temps est précieux ». Le mari de Blanche réplique : « C’est la moindre des choses. J’appréciais beaucoup Marc Alibert ». Le Commandant Nebout indique : « Si je me souviens bien, vous aviez travaillé dans sa clinique à l’époque ». Le Docteur Berger confirme : « En effet. Et je m’en félicite ». Patrick cherche à savoir si son confrère avait des ennemis selon lui. Le chirurgien explique : « Marc était un grand médecin. Sa clinique marchait très bien. Ça peut susciter des jalousies mais de là à l’assassiner ». Patrick souligne : « Si sa clinique marchait bien, il a très bien pu être victime de racket. C’est malheureusement un phénomène courant à Marseille ». Nicolas demande : « Vous parlez du jour où il est venu se faire soigner l’arcade sourcilière aux urgences ? Possible, mais il ne m’a rien dit ».

Le Commandant Nebout insiste : « Même ce matin-là, quand il est venu chez vous ? ». Le mari de Blanche annonce : « J’étais pressé ce jour-là. Nous devions nous voir plus tard. Hélas, Marc n’en a pas eu le temps ». Le mari de Babeth lance : « D’après ses relevés téléphoniques, il a tenté de vous joindre ce jour-là six fois. C’est beaucoup. Pourquoi vous n’avez pas décroché ? ». Le chirurgien explique : « Je savais ce qu’il voulait : me convaincre à recommencer d’opérer pour lui. J’avais déjà refusé quelques fois. J’ai pris la décision de préserver ma vie familiale ». Patrick reconnaît : « Oui. C’est important la vie familiale. Mais pourquoi ne pas lui avoir dit clairement ? ». Nicolas avoue qu’il voulait éviter un échange pénible : « J’avais déjà pris ma décision mais Marc était plutôt du genre à ne pas lâcher. Je suis le meilleur chirurgien du département. C’est pour ça. Bon excusez-moi ». Alors de le laisser partir, le Commandant Nebout a une dernière question : « Vous étiez où vendredi entre 15h et 17h ? ». Le mari de Blanche répond : « Comme beaucoup d’automobilistes de cette ville. Dans les embouteillages ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin