En enquêtant sur la disparition du Docteur Alibert, Patrick a un souvenir important qui lui revient en tête !

 

En enquêtant sur la disparition du Docteur Alibert, Patrick a un souvenir important qui lui revient en tête !

08 / 03 / 2018

Après avoir appris la disparition du Docteur Alibert par Anne au commissariat, Patrick se rend à la Clinique Beausoleil qu’il dirige pour enquêter. Il tombe sur Mme Filleul qui bosse ici depuis dix ans : « Cet établissement, c’est toute sa vie. Il travaille même le week-end ». Le Commandant Nebout demande : « Et samedi, il ne s’est pas présenté ? ». Elle révèle : « Son équipe l’attendait au bloc. Je lui ai laissé des dizaines de messages. Je suis sûre qu’il lui est arrivé quelque chose ». Le mari de Babeth lâche : « Peut-être qu’il était tout simplement souffrant ». La secrétaire confie : « Sa femme de ménage ne l’a pas vu depuis trois jours elle non plus. C’est pour ça que j’ai préféré alerter la police ».

 

Le Commandant Nebout apprend qu’elle l’a vu pour la dernière fois le vendredi précédent à l’heure du déjeuner : « Après il m’a téléphoné dans l’après-midi, vers 15 heures pour des questions administratives. Il devait être dans la rue. J’entendais le bruit de la circulation. J’ai été étonnée d’ailleurs. D’habitude, il rentre directement chez lui après son travail ». Patrick la questionne : « Comment vous l’avez trouvé ces derniers temps ? Tendu ? Stressé ? ». Mme Filleul annonce : « C’est un homme qui ne montre pas vraiment ses émotions mais je le connais bien et il m’a semblé préoccupé ». Le Commandant Nebout la remercie et cherche à savoir si elle connaît le Docteur Berger. La secrétaire confirme que oui car il a pratiqué plusieurs interventions ici : « Mais ça fait un moment qu’on ne l’a pas vu ». Quand elle sort du bureau, Patrick prend en photo un portrait du Docteur Alibert. A ce moment-là, il se souvient que par le passé il l’a interrogé en compagnie d’Anne Quercy (la profileuse) et qu’il a sans doute couvert Nicolas en lui donnant de faux alibis indiquant qu’il était à la Clinique Beausoleil aux moments des différents meurtres de l’Enchanteur.

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin