Voici comment va se passer le 1er avril à l'hôpital !

 

Voici comment va se passer le 1er avril à l’hôpital !

25 / 03 / 2016

Sans titre-63Stéphane annonce à Babeth avoir lu sur internet que certains hôpitaux anglais qui interdisent la pause café au personnel. L’infirmière pense qu’il déconne mais ce n’est pas le cas. Le père de Zoé lui explique que certains patients n’aiment pas voir les équipes se détendre pendant qu’ils attendent leurs soins. Lorsque Babeth met sa main dans sa blouse, elle découvre un véritable… poisson ! Comme c’est le 1er avril, Stéphane lui dit que c’est la blague du jour. Il se met à rire. Babeth trouve que son collègue est débile. Elle a envie de lui balancer sa sardine dans la figure… Quand Jeanne passe dans le couloir, l’infirmier n’hésite pas à lui mettre le poisson dans son sac à main… Babeth trouve que son ami est gonflé !

Sans titre-66Lorsque Babeth passe voir Jeanne dans son bureau pour une histoire de planning, cette dernière cherche à savoir si c’est elle qui a mis une sardine dans son sac le matin même. L’infirmière jure qu’elle ne ferait jamais une blague aussi pourrie. La directrice de l’hôpital promet de trouver le coupable. Elle est contrariée car ça tombe le jour de l’inspection du délégué à l’hygiène… Elle tient à ce que le rendez-vous se passe au mieux. Jeanne ajoute que le petit malin qui est passé à la poissonnerie a intérêt de se tenir à carreaux… A ce moment là débarque, Emmanuel Tron du service d’hygiène régional.

Sans titre-68Babeth fait visiter l’établissement à Emmanuel Tron. Elle lui parle des stocks de médicaments. Discrètement, Stéphane planque une sardine dans sa veste… Peu après, lorsque l’homme tente de prendre son portable dans sa poche, il tombe sur le fameux poisson ! Il cherche à savoir qui a fait ça…

Sans titre-67Stéphane annonce ensuite à Jeanne être le coupable. La directrice lui apprend que l’hôpital n’est pas l’endroit approprié pour faire des blagues. Il reconnaît que ce n’était pas de très bon goût. Jeanne promet de lui envoyer un courrier recommandé pour un entretien préalable à son licenciement pour faute grave. Le père de Zoé pense que Jeanne rigole… mais ce n’est pas le cas ! Emmmanuel Tron dit qu’il soutient la directrice car on ne peut pas jouer avec les règles d’hygiène dans un hôpital… La compagne de Vincent demande à Stéphane de ne pas faire la tête car la décision est irrévocable. Elle ajoute que Babeth, qui est déléguée du personnel, pourra l’assister pendant l’entretien. Stéphane trouve que c’est un licenciement abusif. Il promet de ne pas se laisser faire. Jeanne lui balance que son dossier est déjà bien chargé…

Sans titre-70Plus tard, Stéphane apprend à Babeth que visiblement Jeanne souhaite le licencier pour sa petite blague. L’infirmier panique. La femme de Patrick promet de le soutenir jusqu’au bout. Elle a envie de mobilier les potes et de faire grève. Quand Jeanne arrive, la déléguée du personnel dit qu’elle proteste pour licenciement abusif. La directrice affirme que ça ne servirait à rien car sa décision est irrévocable car Stéphane prend son lieu de travail pour un terrain de jeux ce qui n’est pas acceptable. Jeanne révèle ensuite qu’Emmanuel Tron est son cousin germain qui a accepté de jouer le rôle du mec de l’hygiène un 1er avril pour les taquiner… Stéphane est dégoûté de sa blague car il a vraiment cru qu’il allait tout perdre…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin