La colère gronde au Mistral !

 

La colère gronde au Mistral !

02 / 09 / 2015

Sans titre-64Les habitants du quartier lancent une pétition pour forcer les autorités à réagir. Ils demandent au Préfet d’envoyer des renforts pour sécuriser le quartier où se trouve actuellement un tueur en série ! Coralie signe la pétition tandis que Gabriel refuse. Roland est d’accord avec le docteur Riva : cette action ne va rien changer !

Sans titre-70Brice, un client du Bar, propose d’organiser des réunions devant la Préfecture. Laetitia dit qu’ils doivent se débrouiller seuls, sans la police. Coralie interroge Gabriel pour savoir qui est Brice. Le docteur Riva dit, en rigolant, avoir couché avec lui avant de rencontrer Thomas. Il annonce qu’il est directeur financier dans une grosse boîte et qu’il adore la politique. Coralie trouve que c’est étonnant de voir un mec de gauche aussi à cheval sur la sécurité. Gabriel lui révèle qu’il est totalement d’extrême droite ! « Etre gay et d’extrême droite, ce n’est pas incompatible » ajoute-t-il.

Sans titre-69Claire apprend à Patrick que la Préfecture est d’accord pour la réunion qui est organisée par les habitants du quartier le soir au Bar du Mistral. Elle demande à Patrick de se charger de ça car il est connu par beaucoup de gens. Patrick lui explique que la prise de parole en public, ce n’est pas son point fort… Il aimerait reporter de quelques jours la réunion mais Claire n’est pas d’accord car une pétition circule déjà… Le commandant Nebout promet qu’il fera de son mieux… Claire explique qu’une population affolée est un terrain fertile pour certains politiques…

Sans titre-65Coralie et Nicolas arrivent au Bar du Mistral pour la réunion. Ils s’installent à côté de Brice, signataire de la pétition qui a donné lieu à cette rencontre. Quand Patrick arrive, Brice lui demande de donner des nouvelles concrètes ! Le commandant Nebout dit qu’il va répondre aux questions. Pour le moment, il annonce que la Préfecture ne peut pas mettre des renforts dans le quartier…

Sans titre-68Patrick explique aux Mistraliens qu’Aurélie et Constance ont été éliminées par le même tueur. Coralie demande à la police de donner un portrait robot ou un descriptif du serial killer pour savoir de qui elle doit se méfier. Le ton monte… C’est la panique générale ! Les gens hurlent sur Patrick qui ne peut rien faire de plus…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin