Jean-Paul remarque qu’Ariane lui cache quelque chose !

03 décembre 2019 23:21

Au commissariat, Ariane engage la conversation avec Jean-Paul : « Alors la victime, Pierre Gavernot, il a été incarcéré en 2013. Il a pris 15 ans pour viol. Il a été relâché il y a 2 mois pour bonne conduite ». Le Lieutenant Boher est surpris : « Tu déconnes ? ». Elle lance : « Ça n’a pas dû plaire à notre tatoueuse qu’il soit relâché comme ça ! ». Le père de Lucie se demande comment elle a fait pour savoir tout ça. La policière lâche : « Si ça se trouve elle est de la police ! T’as pas une autre collègue à suspecter ? ». Il s’énerve : « Ça va ! C’est juste qu’elle a toujours eu une longueur d’avance sur nous ! Ça fait chier ! ».

Ariane dit : « C’est peut-être le même d’admettre qu’elle bosse mieux que nous ». Jean-Paul balance : « On n’a qu’à l’applaudir aussi pendant qu’on y est. Tu crois pas ? ». La policière explique : « Elle chope les salauds et elle ne les lâche pas. Jusqu’au bout. Contrairement à nous les flics ». Le Lieutenant Boher poursuit : « Après tu t’étonnes que je t’aie soupçonnée ». Son ex l’arrête : « Attends. Ne la ramène pas là. J’attends toujours que tu me demandes pardon ». Il reconnaît : « Ok pardon. Je suis désolé. J’ai merdé. C’est vrai. Bon maintenant tu vas arrêter de faire la gueule, oui ? ». Lorsqu’elle regarde son ordinateur, Ariane découvre qui est la tatoueuse. Jean-Paul remarque son changement de comportement : « T’as trouvé un truc ? ». Elle lui ment : « Non. Qu’est-ce que t’as ? Travaille ! ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)