Laetitia promet à Tom de veiller sur lui et de le défendre

09 octobre 2019 08:34

Alors qu’il est près de la mer avec Laetitia, Tom engage la conversation : « Bon pourquoi on rentre pas directement ? Je suis crevé là ! ». Elle annonce : « Je voulais d’abord d’emmener ici. C’est ici que ton père m’a demandée en mariage ». L’adolescent est surpris par ses propos : « Pourquoi tu me racontes ça ? ». La femme de Jérôme se justifie : « Parce que quand j’ai appris qu’il avait eu cette histoire avec cette femme j’ai pris une claque. Je savais que t’y étais pour rien mais quelque part je t’en ai voulu. Ta maman n’était plus là. J’avais de la peine pour toi. Mais c’était de la peine. Pas de l’amour ».

Le demi-frère de Kévin lance : « C’est pas facile d’aimer le vilain petit canard ! ». Laetitia demande : « C’est comme ça que tu crois que je te vois ? C’est vrai que j’ai toujours eu du mal avec tes choix, ta personnalité, »… Il la coupe : « Mon orientation sexuelle ? C’est bon tu peux le dire hein ! ». Elle est catégorique : « Personne n’a le droit de te juger. Pas moi. Encore moins le père de ton copain ». Tom cherche à savoir : « Tu penses vraiment ce que tu dis ? ». La mère de Kévin confirme : « Bien-sûr. Je comprends que ça ait pu te rendre dingue. Moi aussi j’étais à deux doigts de péter la gueule à ce connard ! ». L’adolescent est inquiet comme il va être en procès pour avoir frappé Delitto. Laetitia le rassure : « Je ferais des heures supplémentaires pour te payer un bon avocat. Maintenant que Jérôme est parti, on va se serrer les coudes tous les trois. Jamais je te laisserais tomber. Jamais tu m’entends ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)