Théo ne peut pas imaginer de vivre sans Clément !

03 octobre 2019 00:40

Au Celeste, le matin, Coralie engage la conversation avec Théo : « Bon, allez, on y va ? Bon qu’est-ce qui se passe ? ». Il réplique : « Il se passe que je suis en train de me prendre mon lundi matin dans la gueule ! ». Elle tente de lui faire comprendre : « Pour faire taire les commérages au lycée, il va falloir qu’on fasse front ensemble ». Le frère d’Antoine confie : « C’est pas le lycée. C’est mon père. Je l’appelle. Il répond pas. En plus à cette heure-là il prend son petit-déj. Je le sais ». La prof de maths explique : « Ça lui fait beaucoup de choses à digérer quand même. Laisse-lui un peu de temps ».

Théo lance : « On a failli se foutre sur la gueule ! On peut pas rester là-dessus ». Coralie suppose : « Mais lui aussi il doit souffrir de la situation. Il n’est pas prêt pour te répondre mais il va revenir vers toi ». Le jeune homme est inquiet : « Mais s’il n’est jamais prêt, mais s’il n’accepte jamais pour nous deux, mais s’il me raye de sa vie »… La prof de maths tente de lui faire comprendre : « Mais il n’acceptera jamais pour nous deux. Jamais. Et moi il ne me reverra pas. Mais toi c’est différent. Toi t’es son fils. Toi il t’aime ». Théo confie : « Il a toujours été là pour moi. Je peux pas imaginer de vivre sans lui moi ». Elle dit : « C’est tout à ton honneur d’avoir envie de renouer avec lui mais c’est trop tôt ». Le frère d’Antoine refuse d’attendre et lui envoie un texto…

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)