Antoine annonce à Clément avoir vraiment la haine contre Théo : « Tout ce qu’il mérite c’est qu’on lui défonce la gueule » !

27 septembre 2019 06:13

Alors que Clément rentre à l’appartement, Antoine engage la conversation : « Tu reviens de l’hôpital ? T’as été voir cet enfoiré ? » (Théo). Il réplique : « T’as parlé avec ta mère ? ». L’adolescent transgenre lance : « C’est moi qui ai posé une question là ! ». Son père est surpris : « Sur un ton agressif. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? ». Antoine lâche : « Je comprends même pas comment tu fais pour encore lui parler ! ». Clément confie : « Tu veux que je te dise ? Je me pose sincèrement la question ». Son fils annonce : « Bah tu vois, pour moi c’est terminé. Il n’existe plus ! Et j’espère qu’il ne compte pas revenir ici ! ».

L’ex-mari de Delphine avoue : « Ça je sais pas ». Antoine lui rappelle : « Mais t’es au courant que tu peux encore décider pour lui ? C’est déjà tout réfléchi ! Il fout pas les pieds ici, point ! Je comprends même pas comment ça peut ne pas être une évidence pour toi ! ». Clément le questionne : « C’est vraiment cette histoire qui te met dans cet état ou bien c’est les mauvaises nouvelles du gymnase ? ». Antoine ne sait pas. Son père révèle : « Tu sais, je l’aime beaucoup ta copine Mila. Je suis vraiment inquiet pour elle ». L’adolescent transgenre explique : « Ouais. Et moi j’aimais beaucoup mon frère et Coralie aussi. Mais là tout ce que je veux c’est le frapper ! C’est tout ce qu’il mérite ! Qu’on lui défonce la gueule ! Moi à ta place, je l’aurais fait depuis longtemps ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)