Abdel prend la décision de se débarrasser de Mathias une bonne fois pour toutes !

19 septembre 2019 04:58

Au cabinet, Abdel lance à Jean-Paul : « D’après toi c’est Mathias qui a essayé de me renverser en voiture la semaine dernière ? ». Il réplique : « Si ça avait été un homme de Pavel, il ne t’aurait pas raté. Tu le sais ». L’avocat lâche : « Je ne comprends pas… Pourquoi tu m’as pas dit qu’il était revenu ? ». Le Lieutenant Boher se justifie : « J’ai essayé à plusieurs reprises mais t’étais pas vraiment dispo ces derniers temps ». Le fils de Karim donne son avis : « T’avais pas envie de prendre parti surtout ! ». Le père de Lucie reconnaît : « C’est possible, oui ».

Abdel s’énerve : « Dis-le que ça t’arrangeait ! T’as de l’affection pour ce type ? ». Jean-Paul confie : « Pas autant que pour toi mais »… L’avocat le coupe : « Mais un peu quand même ! C’est ce que je comprends ! ». L’ex-mari de Samia s’énerve : « Bon tu me fais quoi là ? Une crise de jalousie ou quoi ? ». Abdel balance : « Non, c’est juste que je comprends pas pourquoi tu protèges ce type ! ». Le policier lui rappelle que Mathias a fait des années de prison pour lui. L’avocat trouve que ça ne l’autorise pas à lui piquer Alison. Jean-Paul hurle : « Mais t’as fait exactement la même chose, arrête avec ça ! ». Le fils de Karim apprend que le jeune homme qui est en cavale ne va pas lâcher l’affaire avec la sœur de Mila. C’est pourquoi il prend une grande décision : « Donc il n’y a qu’une seule solution : il faut que je me débarrasse de ce type une bonne fois pour toutes ! ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)