Jean-Paul pense qu’Abdel va morfler après le départ d’Alison

17 septembre 2019 05:57

A l’heure du petit-déjeuner, Jean-Paul engage la conversation avec Mathias : « Alors a vraiment décidé de te suivre ? ». Il réplique : « Je pense. Elle est amoureuse de moi, ça j’en suis sûr, mais… Alors oui je pense qu’elle va me suivre. Tu devrais être content. Ça veut dire que je vais partir ». Le Lieutenant Boher lance : « Je suis super content ! Tu pars en cavale avec une nana qui n’a rien demandé et dont tu fais ta complice ! ».

Le jeune homme lui tente de lui faire comprendre : « Arrête de l’infantiliser comme ça. Elle sait très bien ce qu’elle fait. Moi aussi d’ailleurs. Ça m’a fait réfléchir ce que tu m’as dit l’autre fois sur le fait que j’avais rien prévu pour la suite et que j’avais rien de concret à lui proposer. J’ai appelé un pote sûr. Il nous a trouvé LE plan pour elle et moi ». Le père de Lucie dit : « J’espère qu’il est vraiment sûr ton pote et qu’il n’y ait pas d’action d’extradition entre la France et le pays où tu l’emmènes ». Mathias lui demande d’arrêter de s’inquiéter comme ça : « On est jeunes, on s’aime, on part vivre à l’autre bout du monde. Qu’est-ce que tu veux qui nous arrive ? ». Jean-Paul lui met un stop : « Je ne veux rien savoir. Moins j’en sais, mieux je me porte ». Le jeune homme annonce : « De là où on vient, elle et moi on a tout à gagner ». Le Lieutenant Boher le souhaite mais est inquiet : « En tout cas j’en connais un (Abdel) qui va morfler ». Mathias termine : « Chacun son tour ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)