Tom prend la défense d’Eddy face à Coralie !

10 septembre 2019 21:14

Dans les couloirs du Lycée Vincent Scotto, Mila engage la conversation avec Thomas : « Qu’est-ce que tu fous ? ». Il réplique : « J’attends Eddy. Il est avec Terminator ». Elle lance : « Pourquoi ? ». Le fils de Jérôme explique : « Il a séché les cours hier. Il s’est fait choper. Elle l’a convoqué. Il n’a vraiment pas besoin de ça en ce moment en plus ». Mila fait de l’humour : « Ouais c’est vrai… Eddy le beau gosse à des problèmes ». Tom lâche : « Très drôle ! Putain c’est long de l’attendre ! ». La sœur d’Alison constate : « T’es vraiment accro toi on dirait ! ».

Le demi-frère de Kévin explique : « Je suis pas accro. Ce serait toi j’aurais les boules pareil ! Terminator c’est pas une prof, c’est une plaie ! ». Coralie, qui entend leur échange, débarque : « Un problème Tom ? ». Il dit : « Non, pas du tout ». La prof de maths annonce : « Je préfère ça. Bon la prochaine fois Eddy, évitez de signer vos propres mots d’excuses où ce sera un jour d’exclusion. C’est compris ? ». L’adolescent confirme : « Oui Madame ». La compagne de Clément poursuit : « Et j’attends le devoir que je vous ai donné à faire pour demain ». Tom balance : « Mais attendez, c’est pas juste ! C’est pas de sa faute s’il a raté un cours. Et puis il est majeur je vous rappelle ! Il a le droit de signer ses mots tout seul ! ». Coralie s’énerve : « Vous tenez vraiment à discuter de la légitimité de votre camarade à imiter la signature de son père ? Vous voulez faire le même devoir peut-être ? ». Le fils de Jérôme termine : « Non ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)