Samia et Jean-Paul accompagnent Lucie à sa nouvelle école

10 septembre 2019 17:48

Alors qu’elle se rend à sa nouvelle école, Lucie est contrariée : « J’ai pas de copines d’ici ». Samia essaie de la rassurer : « Tu vas t’en faire. C’est chouette, non ? ». Jean-Paul dit : « C’est sûr que c’est pas facile de changer d’école. Mais en même temps celle là elle est super ». La créatrice de l’application Safe lance à sa fille : « Mais t’inquiètes pas ma chérie. Tout va bien se passer ». Le Lieutenant Boher, en voyant des gens riches, lâche : « C’est une autre planète ici ». Son ex-femme donne son avis : « Disons que les gens font un peu plus attention à la manière de s’habiller ».

Jean-Paul balance : « T’as vu le costume du mec ? Il vaut au moins un mois de mon salaire ! Et puis regarde-moi comment la nana elle est sapée ! Tu pensais que c’était à ce point-là ? ». Elle avoue : « Franchement, non. En tout cas toi tu fais pas tâche dans le décor ». Samia tente de lui faire comprendre : « Mais toi non plus ». Le Lieutenant Boher fait de l’humour : « Tu parles ! Moi si je m’assois par terre, ils me lancent tous des pièces ». La compagne d’Hadrien a une idée : « Chiche ! La prochaine fois que tu viendras chercher ta fille à l’école tu mettrais un nœud papillon ». Jean-Paul propose : « Et puis si on mettait à Lucie un petit serre-tête et puis des souliers vernis ? En tout cas ils s’habillent bien mais ça ne les empêche pas de se garer comme des cons. Je vais te recadrer tout ça moi ». Il appelle ses collègues pour faire venir la fourrière pour les véhicules en infraction…  

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)