Antoine est mis au pied du mur par son coach !

06 septembre 2019 07:43

Dans les couloirs du Lycée Vincent Scotto, l’entraîneur engage la conversation avec Antoine : « T’étais où aux trois derniers entraînements ? ». Il réplique : « Euh j’étais malade. Désolé ». Le coach ne le croit pas : « Te fous pas de ma gueule ! ». Le frère de Théo lance : « Bon euh j’étais pas bien… De toute façon, j’aurais fait de la merde sur le terrain »… L’entraîneur dit : « Ça c’est à moi d’en juger. Pas à toi. Il faut vraiment que t’arrêtes tes conneries ». L’adolescent annonce : « Je me suis fait larguer. Ça vous va ? ».

Le coach essaie de le réconforter : « Je sais que c’est dur. Surtout à votre âge. Je vis cette situation toutes les semaines avec les filles. Ça ne les empêche pas de s’entraîner ». Le fils de Clément lâche : « Oui mais là j’ai plus envie de rien ! ». L’entraîneur le bouge : « T’as soulevé des montagnes pour devenir Antoine. Et tu vas t’effondrer à la première rupture ? ». L’adolescent avoue : « J’ai plus la force là ». Le coach est persuadé du contraire : « Bien-sûr que si tu l’as ! Toute l’équipe et moi ont t’as soutenu pendant ton combat et toi maintenant tu voudrais nous lâcher ? La vie est dure ? Merde alors ! Quelle nouvelle ! T’as la rage ? Super ! Alors donne tout sur le terrain et arrête-nous toutes les balles ». Antoine doute : « Non mais là je sais même pas si j’en suis encore capable ». L’entraîneur l’interroge : « T’es en train de me dire que je me trompe de casting ? Est-ce qu’on peut compter sur notre super gardien de but ? ». Le frère de Théo accepte : « Oui. Promis ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)