Samia apprend que Jean-Paul est CONTRE son projet pour Lucie !

02 septembre 2019 20:41

Hadrien engage la conversation avec Jean-Paul : « Alors, vous vous êtes décidé pour l’école de Lucie » (pour lui faire quitter celle du domaine public pour une privée). Il réplique : « Euh non pas encore. J’aimerais en reparler avec Samia ». Le député avocat dit : « Je comprends. C’est une décision compliquée à prendre. Mais l’école dont je vous parle est excellente. J’en ai gardé de très bons souvenirs. J’ai fait ma scolarité là-bas. C’est vraiment avec eux que j’ai acquis toutes mes bases. Et sans parler du réseau exceptionnel que je me suis fait ».

Le Lieutenant Boher lance : « En fait c’est vous qui avez parlé de cette école à Samia, c’est ça ? ». Il confirme : « Oui. Bien-sûr ». Jean-Paul lâche : « Donc si Lucie va dans cette école, c’est un peu comme si elle marchait sur vos pas ? ». Hadrien promet : « Non. Ce n’est pas ce que je voulais dire ». La créatrice de l’application Safe arrive : « Alors, t’as été voir sur le site de l’école dont je t’ai parlé ? T’es ok pour inscrire Lucie ? ». Son ex-mari balance : « Bah non ! ». Elle est surprise : « Pourquoi ? ». Il explique : « Parce que j’ai réfléchi et que je pense que ce n’est pas une bonne idée de changer d’école à la moindre difficulté ». Samia insiste : « Mais je te parle de l’avenir de notre fille là ». Jean-Paul indique : « Justement d’un point de vue éducatif je pense que c’est pas bon de montrer à Lucie qu’il suffit de se payer une cage dorée pour que tout aille mieux. Voilà. Bonne journée ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)