Qui est Stéphane Pitti, l’interprète de Max dans Plus belle la vie ?

02 septembre 2019 22:16

Depuis le mois dernier, Stéphane Pitti interprète le personnage de Max, le dealer dans Plus belle la vie. Qui est-il ?

Alors qu’il est arrivé dans la série il y a peu, le comédien n’en est pas à son coup d’essai. L’artiste en 1988 a décroché son premier rôle en jouant l’un des personnages principaux de la fiction de Netflix Osmosis. Il interprète Luca, l’un des bêta-testeurs de la série de science-fiction. Avant de débarquer sur nos écrans, Stéphane Pitti s’est essayé au droit, à la littérature puis a débuté des études de marketing mais n’est pas allé jusqu’à la fin. Passionné de photographie, il ne quitte jamais son objectif. Beau blond au regard bleu, son physique avantageux lui permet également de travailler comme mannequin.

Dans une interview accordée au site capitainecinemaxx.fr, Stéphane Pitti s’est confié sur son arrivée au casting de Plus belle la vie. « Eh bien, j’ai passé un casting. La production de Plus belle la vie contacte une directrice de casting – qui est à peu près la même depuis les débuts de la série – et, cette dernière pense à des comédiens qui pourraient correspondre au rôle recherché. A noter que l’avais déjà rencontrée sur un autre projet, et c’est ainsi qu’elle a pensé à moi. Mon agent m’a ensuite téléphoné pour me proposer le personnage, que je trouvais intéressant. Après OSMOSIS, j’avais envie de changer de registre – et pour le coup, tout est permis avec ce méchant parce qu’il n’a aucune limite -, cela m’a alors paru un choix judicieux, même si j’attendais un coup de téléphone pour un autre rôle. J’ai passé les essais. Deux semaines plus tard, je me retrouvais sur le tournage de la série. C’est allé assez vite » a-t-il expliqué.

Le comédien a également évoqué son meilleur souvenir de tournage. « Les tournages en extérieur. C’est un beau souvenir et ça change de Paris (rire). A chaque nouveau décor extérieur, j’ai pris un vrai kiff et, ça aide pour le personnage de s’imprégner d’atmosphères différentes. Sinon, il n’y a pas de souvenir plus marquant qu’un autre. C’est surtout le sentiment de satisfaction que je retiendrai. Ce sont des journées assez chargées, éreintantes et, quand tu penses avoir fait ton travail à peu près correctement, c’est un sentiment agréable. Quand tu commences la journée, c’est assez stressant. Quand tu as 10 scènes à tourner – chacune d’entre elles ne sont pas forcément liées -, que tu les as à peine préparées, que tu as répété avec personne, tu sens que ça va être compliqué. Et, finalement, grâce à la présence de l’équipe, leur énergie, on finit par faire un truc qui ressemble à quelque chose, on quitte alors la journée avec un sentiment de satisfaction énorme. Parfois, on moque la performance des comédiens de PBLV, leur niveau de jeu, mais lorsqu’on est dedans, qu’on voit la vitesse à laquelle tout doit s’enchaîner, on ne peut que respecter ce qui est produit. Ce n’est franchement pas évident, et tout le monde ne pourrait pas le faire. C’est sans prétention, mais ce n’est pas un job confortable. Ce n’est pas une série peinarde où tu te dis : « Je vais tourner 3 scènes en deux heures, j’ai le temps de les préparer », non ! Là, il n’y a pas le temps. Souvent, nous n’avons même pas la fin de l’intrigue avant de l’avoir commencé donc, il faut se faire confiance, confiance aux comédiens » a-t-il indiqué.

Découvrez ci-dessous la bande annonce de la fiction de Netflix Osmosis avec Stéphane Pitti :

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)