Mirta pique une énorme crise de nerfs contre les flics !

06 août 2019 10:22

Alors que Luna et Mirta sont en train de prendre leur petit-déjeuner à l’appartement Malkavian, la police débarque : « Ouvrez ! Capitaine Seynac. Je viens procéder à la perquisition de votre domicile ». La jeune femme réplique : « Mais pourquoi ? Attendez ! Vous avez un mandat ? ». Le Capitaine Seynac annonce : « En France on dit commission rogatoire ». Alors que les policiers retournent l’espace, Luna les prévient : « Faites attention s’il vous plaît ». Sa mère hurle : « Attention, c’est fragile ! ».

Sa fille s’énerve : « Mais bien sûr, j’ai planqué 300 000 euros chez moi ! ». La femme de Roland lâche : « Mais vous n’avez pas le droit de traiter les gens comme ça ! ». Le Capitaine Seynac explique : « Mais on fait notre travail Madame ! ». Mirta s’emporte : « Mais vous n’avez aucun respect ! C’est de l’abus de pouvoir ! ». La policière lui tient tête : « Faites attention à ce que vous dites ». La femme de Roland n’a pas peur d’elle : « Vous aussi faites attention à ce que vous dites ! ». Alors qu’un flic soulève un cadre dans lequel se trouve une photo de famille, Mirta explose : « Lâchez ça ! ». L’homme, surpris, le laisse tomber sur le sol. La femme de Roland balance : « Ça vous amuse de jouer à la Gestapo, hein ? Vous savez, moi j’ai grandi en Espagne ! Je sais ce que c’est que la résistance ! Bande de malotrus ! Espèce de pignoufs ! Oui vous êtes des peigneculs ! ». Le Capitaine Seynac perd patience et l’embarque. Luna tente de la faire changer d’avis, en vain : « Arrêtez, elle est stressée ». La femme de Roland traite les policiers de : « Salauds ». Le Capitaine Seynac se tourne vers Luna et termine : « Vous voulez la suivre ? ».

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)