Luna, Sacha et Abdel flippent pour Mirta !

06 août 2019 17:40

Sur un parking, Abdel lance à Luna : « Mais putain, pourquoi ils ont arrêté Mirta ? ». Elle réplique : « J’en sais rien ! Je sais pas. On était en train de prendre le petit-déj. Les flics ont débarqué pour faire une perquisition. Voilà. C’était des nouveaux. Avec une sacrée connasse à leur tête d’ailleurs ». Sacha lâche : « Mirta s’est quand même un peu énervée, dis-lui ». Elle reconnaît : « Oui, attends, ils ont foutu un bordel ! Et puis leur chef là, c’est une teigne ! Elle est hyper agressive ! ». L’avocat s’énerve : « Mais putain, c’était de la provoc ! Il fallait pas réagir ! ».

La patronne du Celeste lui rappelle : « Tu connais ma mère ! C’est pas du genre à faire profil bas ! Surtout depuis qu’elle se prend pour Tony Soprano ! ». Sacha confie : « Moi j’ai toujours l’impression qu’on est suivis. C’est normal ça ? ». Le fils de Karim dit : « A mon avis c’est pas juste une impression. Ça doit être une stratégie pour nous faire craquer, c’est tout. Ils ont dû repérer Mirta comme étant le maillon faible. Ils vont essayer de lui foutre la pression pour qu’on se dévoile ». Le journaliste le questionne : « La perquisition, c’était juste pour l’arrêter ? ». Luna est inquiète : « Quand tu dis qu’ils vont lui foutre la pression, tu veux dire quoi exactement ? Parce que tu me fais flipper ». Abdel répond : « Ils vont la pousser à bout, lui faire du chantage. Enfin je sais pas, les flics ont un tas de techniques bien rodées. Alors soit elle tient le coup, soit on est tous dans la merde ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)