Gabriel se fait une nouvelle fois rejeter par son père !

01 août 2019 19:13

A l’appartement, Gabriel confie à Thomas qu’il n’arrive pas à appeler son père : « Mais je pense que t’as raison. Le problème, c’est ma relation avec lui. Sauf que j’ai pas du tout envie de me mettre à bégayer devant lui ». Son mari a une idée : « Ecris ce que t’as envie de lui dire. Ça sera peut-être plus facile pour toi ». Le Docteur Riva annonce : « C’est déjà fait. J’ai même répété avec Thérèse ». Le patron du Bar du Mistral lance : « Bah essaie. Si tu bégaie, il comprendra que t’as un truc grave ». Gabriel n’y croit pas : « Il comprendra rien du tout ! Il va m’envoyer chier ! ».

Thomas insiste : « Au moins t’auras essayé. S’il te plaît ». Le Docteur Riva cède et appelle Jean : Allô papa c’est moi. C’est Gabriel. Ça va ? ». Il réplique : « Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi tu m’appelles ? ». Son fils lâche : « J’ai un problème papa et il faut que je t’en parle ». Jean l’interroge : « T’as appelé ta mère ? ». Le Docteur Riva explique : « Non. C’est à toi que je veux parler. Je voudrais que tu viennes. Je t’offre le billet ». Jean cherche à savoir : « T’es malade ? ». Son fils répond : « Non. Enfin. Je t’expliquerais. Tu serais prêt à venir ? ». Le mari de Michelle est surpris : « Tu peux pas m’en parler au téléphone ? Dans ce cas, ça doit pas être très important. En plus là je pars au bridge. J’ai pas le temps de discuter ». Gabriel termine : « Laisse tomber alors. Bon bridge ». Il se tourne vers Thomas : « Qu’est-ce que je t’avais dit ? ». Ce dernier s’excuse : « Je suis désolé ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)